• - Roianteline et l'apparition du nom de Dinan

     

    Votre journal local du petit bleu, première semaine de Janvier, dit que Wicohen maria sa fille Roienteline avec Haimon et qu’il offrit en dote le fief de Dinan, cette appellation apparaissant ainsi pour la première fois. Comment peut-on trouver aujourd’hui cet écrit présentant ce fait ?

     

     

    Bonjour

     

    Je ne pense pas que l’on puisse trouver cet acte, celui-ci n’ayant très probablement jamais existé. Comme je l’ai écris hier, lors de ma réponse apportée à la question de F.Blanchard, Roianteline était l’enfant de Riutall et non de Wicohen et, à partir de cette affirmation, je ne vois personnellement pas comment une charte pourrait présenter le mariage de Roienteline dite fille de Wicohen. Il existe aussi cet écart générationnel important entre ces deux mêmes personnes. Wicohen nait très probablement vers 920 et Roianteline au plus tôt vers 970. Je ne vois aussi pas comment Wicohen aurait pu alors être, ne serait-ce que présent, au mariage de cette jeune personne étant de ce fait très âgé pour l’époque, 70 ans ou plus peut-être.  Le nom de notre seigneurie de Dinan apparaît pour la toute première fois en 1039 et cela au travers de la personne de Goscellinus de Dinan, enfant de Roianteline. Il n’existe pas de charte écrite contenant le nom de notre seigneurie de Dinan en amont de cette même date de 1039. Le patronyme de Hamon quant à lui, père de Goscellinus, n’a jamais été écrit non plus, Hamon ou Hamonis  apparaissant pour l’unique fois non dans une charte religieuse mais dans la Chronique dite de Saint-Brieuc laquelle, rédigée par un auteur anonyme, fut très probablement écrite dans les premières années du 15ème siècle. At vero jam dicti fratres cum militibus essent ante castrum seque ad bellum praepararent, consilio matris sua Havesiae et boni magistri sui Hamonis pro anima Goffredi Ducis eorum patris ac ejusdem Havesiae et suarum animarum salute,ac etiam pro imminentis belli victoria belli et pro totius Britanniae incolumitate per manum Sancti Hinguetheni abbatis qui illic aderat praesens , ecclesia Sanctae Marie et Sanctorum Mevenni et Judicaelis de Gadel cum tota terra et foresta , quae in circuiti ipsuis ecclesiae erant, Deo et praelibatis...  Nous savons aussi qu’il a été vicomte, Roianteline étant présentée comme telle dans une charte sans toutefois que le nom de cette même vicomté soit cité également. Seul l’héritage reçut par leurs enfants implique la région s’étirant entre les eaux de l’Arguénon et celle de la Rance en son embouchure, la future seigneurie de Dinan étant alors géographiquement qu’une petite  partie de cette même grande Vicomté dont le nom n’a jamais été cité rappelons le ici une dernière fois. Haimon II l’un de leur enfant, à l’inverse, sera présenté quant à lui comme viscome de Dol.  Cette chronique, dite de Saint-Brieuc, reprend l’existence de Hamon en le présentant comme étant le magistrat ou le gouverneur des enfants du duc Geoffroy 1er Béranger, à savoir le futur Alain III duc de Bretagne et son frère Eudes. Hamon, père de Goscellinus et époux de Roianteline n’apparaitra plus, même pas une seconde fois à l’inverse de son fils ci-dessus lequel parait dans plusieurs chartes.  Hamon 1er du nom, pour l'historien Auguste Du Paz, est vicomte sous le règne et de Geoffroy 1er et sous celui de son fils aussi, Alain III duc de Bretagne. Geoffroy décédant en l'année 1008 et Alain son fils en l'année 1038, Hamon 1er est donc forcément vicomte et encore en vie vers 1010. Vicomte pour Geoffroy 1er en 1008, âgé d'environ 30 ou 35 ans, nous pouvons logiquement penser qu’Hamon 1er du nom serait donc né vers 975, Goscellinus son fils naissant vers 1000 et le nom de Dinan déposé à ses côtés dans cette même charte rédigée en 1039.

     

    Jean Pierre

     

    « - Affiliation directe et ascendante de Roienteline- Fernand-Louis-Marie de Ferron de la Vairie, enfant de Saint-Solain »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :