• - Chantoiseau

    Diaporama des frayères de Chantoiseau

     

    ChantoiseauChantoiseau

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     Chantoiseau

    Chantoiseau

     

    Diaporama du Saut à la Puce

     

     

    ChantoiseauNous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir aujourd’hui, une promenade mais à partir de Chantoiseau cette fois, en Saint-Piat. Chantoiseau présente aujourd’hui, à notre regard, une jolie réserve naturelle là ou s’étirait hier, au 19ème siècle, la Muraille de l’Oeuvre, grand mur élevé alors au travers de la Rance afin de pouvoir y extraire la Marne laquelle était utilisée pour amender les terres et ses sols. Cette réserve, parfois un peu vasière, s’est formée en parti par l’apport successif des différents limons tous retenus depuis par ce grand ouvrage, à l’extrémité duquel, depuis la rive lui faisant face, on peut toujours apercevoir ce même mur élevé. Il y a peu, au milieu de cette réserve, protégée par des herbes nombreuses et toujours hautes, une frayère pour la reproduction des poissons y a été aménagée. Vous promenant en ce lieu, dans les après-midi naissant d’un jeune été, vous pouvez y découvrir des fleurs aux couleurs multiples et des papillons très divers aussi ; l’automne est tout aussi propice pour découvrir d’autres merveilles, colorées alors, pour certaines, de couleurs jaunies, vieillissantes ou cramoisies. Chantoiseau présenterait aussi mille visages différents si mille promeneurs se rencontraient en ce lieu toujours calme et magique. Les saisons, qu’elles soient ensoleillées ou pluvieuses, qu’elles aient des ciels emplit de bleus étirés ou des ciels assombris de gris ténébreux, nous offrent toujours ici, quel que soit notre humeur du moment, une douce quiétude, envahissante et reposante.

    ChantoiseauSi Chantoiseau est l’une des nombreuses promenades propres à notre commune, elle est aussi le point de départ d’une autre promenade proposée notamment par la commune de la Vicomté sur Rance laquelle, assise en aval de la ville de Saint-Helen, voit en son territoire le "débouché" ou la "naissance" de celle-ci.  Au-delà de la Plaine de Chantoiseau, après avoir dépassé le moulin de la Falaise ici assis en Saint-Helen, ancien moulin aujourd’hui inerte, bâti industriel du 19ème siècle transformé depuis en maison d’habitation, les eaux élargies de la rivière nous offrent ici aussi une magnifique étendue d’eau toujours colorées, que cela soit par tout le ciel la surplombant ou par le vert des arbres la délimitant. Faites cette promenade, elle vous mènera ainsi, au travers il est vrai de sous-bois souvent escarpés, au charmant petit hameau du Châtelier emplit également de quiétude et d’authentiques petites maisons dont l’une date du 17ème siècle. Pour y parvenir, vous aborderez d’abord l’Eperon barré, ancien camp de retranchement celtique datant de l’Âge du fer (entre le 8ème et le 1er siècle avant J.C. Les 1er éperons barrés apparaissent quant à eux au Néolithique avec la sédentarisation et l’apparition de la culture et de l’élevage, entre 7000 et 3000 av. J.-C, cette période comprenant en autre l’âge ancien du bronze. Ils seraient à l’origine des Oppidums, ces camps naturels retranchés propres à la civilisation celtique et aménagés collectivement ; ils seront cités par Jules César lors de sa conquête des gaules.) et offrant ici, à votre regard, son immense fossé partiellement comblé et son ancien camp de retranchement, aujourd’hui terre de culture ou de pâturage. Si nous descendons dans le creux de ce fossé nous nous surprenons à remonter le cour même de notre propre histoire, portés alors que nous sommes par une avalanche d’images, toutes issues de nos pensées les plus profondes ; nous nous retrouvons ainsi plongé au coeur même des premières heures ayant enfantées notre passé. En contrebas de l’Eperon, la cale du Châtelier est vraiment magnifique au soir couchant, sous les couleurs rougeoyantes et les oiseaux alors y sont nombreux. Faisant face à la Cale de Taden, (ici fut présent au temps des Coriosolites un centre gallo-romain relativement important), elle étale ses eaux sous les hauteurs du Mont Joly sur lesquels, jadis, tout au long du 19ème siècle, deux grands moulins étiraient aux vents leurs bras entoilés. Pour parvenir en cet endroit, appelé aussi Foumoy, il nous faut descendre en premier une petite ravine naturelle et verdoyante et située en contrebas du Châtelier au travers de laquelle cour le ruisseau du même nom. Arrivé sur les hauteurs de Foumoy, le mont Joly surplombe les eaux de la rivière du haut de ses 36 mètres, offrant ainsi une vue magnifique et très dégagée sur la charmante métairie dite du Petit-Lyvet ainsi que sur les premières eaux du Port du Lyvet en la Vicomté sur Rance. Que vous dire d’autre encore pour vous donner l’envie de venir ? Il y aurait tant de mots à déposer ici…

     

     

     

    Jean-Pierre Fournier Moy

     

    « - La Vicomté sur Rance et la Bellière- Le moulin du Prat et sa très belle promenade »

  • Commentaires

    1
    Moreau
    Samedi 16 Mai 2015 à 13:29
    Bonjour, il me semble qu'il y ait une petite erreur dans votre description. En effet, à cet endroit, Lanvallay est frontalier avec la commune de Saint-Helen et non de la Vicomté.. Le moulin de la falaise se trouve en Saint-Helen tout comme la ferme du même nom, surplombant le site.
    2
    Samedi 16 Mai 2015 à 17:34

    Bonjour,

    Je me suis peut-être mal exprimé lorsque j'ai commenté cette promenade. En effet le moulin de la Falaise est bel en bien assis en la commune de Saint-Helen; effectivement si cette seconde promenade commence ici en Saint-Helen elle commence aussi en la Vicomté sur Rance. Quel est le début et quelle la fin d'une même promenade ? Partant ici en Saint-Helen cette belle promenade fini ou commence bel et bien son sinueux chemin en le port du Lyvet lui assis en la Vicomté sur Rance et non en Saint-Helen. Ayant depuis travaillé avec monsieur Rucet, maire de la Vicomté sur Rance, sur ses propres chemins, il est vrai que j'aurai du dire depuis  que cette belle promenade était elle proposée et par la ville de Saint-Helen et par la ville de la Vicomté sur Rance  petite ville dont on peut donc également l'entreprendre. Pour ce manque de clarté dans mon texte aussi pardon. J'ai fais attention de votre remarque et j'ai apporté aussitôt la correction nécessaire. Merci beaucoup pour cela.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :