• - L'ile de Tromelin et Jean-François de la Feillée.

    Peut être une image de océan et nature

    Au XVIII siècle quand un enfant originaire de la Magdelaine en Lanvallay DECOUVRE une petite île du Pacifique "l'ile de Tromelin" ne pouvait que naître.

    Originaire de notre paroisse par son père et sa mère tous deux nés à Lanvallay quand en 1720 Jean-Marie de la Feillée découvre une toute petite île perdue du Pacifique, commandant de vaisseau de la "Diane" alors qu'il était, cela pour la Grande Compagnie des Indes, l'Histoire personnelle de notre commune ne pouvait une nouvelle que continuer à grandir. Et oui.

    En 1720 dans son regard ile Plate et sans un seul arbre vivant, vivant ou mort, sans une seule plante sauvage, sans aucune vie humaine et sans relief aucun, sans la moindre parcelle d'ombre portée Jean-Marie Briand de la Feillée son inventeur avec ironie lorsqu'il découvrit cette ile il lui donna ce jour là son tout premier nom : l'Ile des Sables. Et pour cause... elle n'était pas les Amériques de Colomb et tout n'y n'était que sable brulant sous le grand astre solaire.

    Les origines des seigneurs de la Feillée. Les sieurs de La Feillée pour la première fois apparaissent dans la grande histoire dès 1312 et leurs Armoiries sont alors : D'Or à la croix engrêlée d'Azur. Olivier de la Feillée sera ainsi "Armé" en 1415 lorsqu’il se distinguera à la terrible bataille d’Azincourt au cours de laquelle toute la haute fleur de la chevalerie française rencontrera malheureusement la grande Faucheuse <img src="http://ekladata.com/pR2xkwgiPlnk34NjjHcIHJ87aOw@16x16.png" alt="

    « - Elle s’appelait Elise…- L’ancienne métairie des Clos. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :