• - 1789 à Saint-Solen : Liberté, égalité, fraternité ou la mort.

    1789 à Saint-Solen 

    Liberté, égalité, fraternité ou la mort.

    Petite histoire franco-allemande de la guillotine – Voix d'Europe

     

     

    Une et presque indivisible en Saint-Solen était aussi le « Liberté, égalité, fraternité ou la mort ». Ci-dessous RETRANSCRIPTION complète d’un texte retrouvé dans le registre de la Fabrique de Saint-Solen écrit à la plume en 1894 ; ce texte n’est pas signé :

    Quelques heures de la Cure de Saint-Solen quand la Révolution passa… Monsieur Pihan, vicaire de Lehon, était recteur de Saint-Solen depuis 1776 lorsque la Révolution éclata. Il était un prêtre zélé, plein de foi et il avait une tendre et affectueuse piété qui le tenait constamment en la présence de Dieu ; l’entête de ses registres paroissiaux est émaillé d’oraisons jaculatoires : O mon Dieu, que vous êtes bon, adorable, aimable, adorante, colente, vénérante; O mon Dieu que je vous ai aimé trop tard ; O mon Dieu je vous aime de tout mon coeur et de toute mon âme ; O mon Dieu Jésus, O mon cher Amour ! Se cacha t-il ? Émigra t-il ? Nul ne le sait toujours aujourd’hui.

    Il refusa certainement de prêter le serment « constitutionnel » à la Révolution puisqu’il sera inscrit dans la liste des prêtres condamnés à la déportation par la loi du 26 aout 1792 ; c’est donc un autre Pihan que l’on retrouve dans la liste des curés constitutionnels au mois de septembre 1791 comme curé de Tregon. Le Révérend-père Tournoi, frère Romain, exerça souvent son ministère à Saint-Solen pendant la Terreur. Et c’est même là qui faillit être pris une première fois au moment où il entendait les confessions. Les Registres de Saint-Solen portent plus d’une fois sa signature depuis le 21 octobre 1791 au premier septembre 1792 ; il signe le plus souvent « frère Romain, capucin, prêtre ». Cest la signature d’un martyr ! Après le départ de monsieur Pihan l’Assemblée des électeurs du district nomma à la Cure de Saint-Solen un certain M.Brouste bénédictin de Vannes, qui eu le bon esprit de refuser cet honneur sacrilège.

    Mais un autre prêtre nommé Nicolas-Bertrand Cardon fut lui moins scrupuleux; après avoir prêter serment à la Révolution en effet il accepta la Cure de Saint-Solen et seulement après serment ; il parait cependant que ce malheureux intrus n’était pas assez complétement converti aux idées de la Révolution car le 30 juillet 1794, sur la dénonciation de la Société des sans Culottes de Saint-Helen, et malgré son certificat de civisme, il fut arrêté et conduit à la prison de Dinan pour avoir par ses opinions politiques embrassé un système « anti-révolutionnaire ».

    La paroisse de Saint-Solen subit aussi à cette triste époque la honte du mariage d’un prêtre apostat : Laurent Nouaze, de sa charge ecclésiastique vicaire de Plesder. Il épousa en effet le 30 aout 1794 Jeanne Faitout de Saint-Solen, fille de feu François Faitout et de Madeleine Poilvé; il était lui même natif d’Evran. L’infortuné ne jouit pas longtemps des douceurs de l’hyménée puisque peu de jours après son mariage il fut arrêté par une troupe de Chouans et pendu dans la cheminée de sa propre maison; ce mariage sacrilège ne lui fut donc pas très profitable mais ainsi va encore aujourd’hui la vie n’est-ce pas !

    De ce mariage sacrilège naquit une fille laquelle, plus tard, devint mère d’un garçon à qui Dieu fit la Grâce de devenir prêtre, comme pour laver la tache indélébile de son malheureux grand-père ; voici la pièce authentique de l’installation et la prestation du serment du malheureux curé constitutionnel Nicolas Bertrand Cardon : … »Liberté, égalité, fraternité ou la mort. Extrait du registre des délibérations du Conseil général de la commune de Saint-Solen en le District de Dinan département des Côtes du Nord du 30 décembre 1792, l’an 1 de la République française le Conseil général de la commune dûment convoqué et assemblé à l’église paroissiale de Saint-Solen le citoyen Nicolas-Bertrand Cardon prêtre, ayant représenté le procès verbal de nomination de sa personne à la cure de la dite paroisse en date du 29 novembre dernier, dûment délivré par expédition du secrétaire du district de Dinan, joint à l’installation en conséquence délivrée par le citoyen Jean-Marie-Jacob, évêque du département des Côtes du Nord, du 27 du mois du présent mois, dûment scellé de son sceau, le citoyen Cardon ayant donné lecture de cette pièce et fait un discourt relatif à son installation les fidèles assemblés, et avant la Grand messe a prêté le serment suivant. Je jure d’être fidèle à la Nation, à la Loi, et de maintenir la liberté et l’égalité ou de mourir à mon poste en les défendant et de veiller avec soin sur les fidèles qui me sont confiés. A été ayant été demandé de ce serment nous l’avons consigné pat le présent pour être délivré par extrait au cas le requérant. En conséquence de ce que dessus le Conseil général de la commune l’a installé curé de la dite paroisse de Saint-Solen ». Fait au Conseil général de la commune après les cérémonies religieuses les dits jours et an que dessus, séans tous les membres, l’an 1 de la République française. Signé Jean Houitte maire; Guillaume du Bois ; Joseph Duval; Olivier-Manuel Gautier secrétaire. Certifié conforme au registre le 26 aoust 1791. Le clerc Gerverais greffier secrétaire…Hervart

     

    Et maintenant voici ci-dessous la liste des recteurs « curés de la paroisse » et des prêtres de Saint-Solen entre 1675 et 1792.Le Curé est un prêtre qui a en « charge » une paroisse, il est assisté de vicaire ou de prêtres habitués. Donc, dans la hiérarchie religieuse, le curé est supérieur au simple prêtre.

    Les recteurs : – Messire Jacques Prioul avant 1675 décédé le 3 juillet et inhumé dans l’église à l’âge de 70 ans le 4 juillet 1699.- M.Raclet ou Ruelet curé d’Office jusqu’au 6 septembre 1679. – Messire Eustache Ferron de la Sigonnière du 6 septembre 1699 au 10 avril 1707. – Messire Thomas Lemoyne de 3 mai 1707 à 1708; en même temps recteur de Tressé.. – Messire Etienne le Manuel [ou Etienne le Manuays ou Lemanuée] seigneur de Saint-Etienne de 1708 au 15 décembre 1732. – Messire de la Touche curé d’office et prestre de Pleudihen jusqu’au 8 novembre 1733. – Messire Charles du Bourg du 8 novembre 1733 au 25 janvier 1737 année en laquelle il décèdera à Saint-Carné en la maison noble de Chêne-Feron; inhumé en l’église d’Evran. – Messire Mahturin Tostiven curé d’Office juin ou juillet 1737 jusqu’en aout 1737. – Messire Charles Hiar ou Hiart curé d’Office du 12 aout 1737 au 16 octobre 1737. – Messire Etienne-Joseph Mazure du 16 octobre 1737 au 12 avril 1749. Il fera édifier une sacristie dont le linteau de sa porte d’entrée gardera quelques années son souvenir. Décédé à 42 ans en le presbytère de Saint-Solen il sera inhumé en l’église de Saint-Solen le 12 avril 1749. – Messire J.Hervé curé d’Office du 12 avril 1749 au 22 juin 1749. – Messire F.M.Vitet du 22 juin 1749 jusqu’en février 1755; nommé à la Cure de Saint-Quay il reste recteur de St-Solen.. – Messire Jean Lenouvel curé d’Office de 1756 jusqu’au 23 mars 1757 – Messire François-Charles Guitton de la Ceronière du 26 mars 1757 au 13 avril 1758. Décédé le 9 avril 1790 en Lanvallay à l’âge de 54 ans. Inhumé le 10 avril 1790 en Saint Hélen. Prestre de la paroisse de Saint-Helen et recteur de Saint-Solen – Messire J.Forot curé d’Office de 18 avril 1758 au 19 décembre 1758. – Messire Jean-Baptiste-Marie Thouet recteur de Saint-Solen du 29 décembre 1758 au 28 février 1776. – Messire Antoine-Pierre Pihan recteur du mois de février 1776 au 2 septembre 1792 ; il prendra la fuite au 16 juin de l’année 1801. – 1790-1791 M.Lepoitevin chapelain de Saint-Piat semble avoir été relevé de ses fonctions; il se retire à Saint-Solen. – 20 février 1792. le père Romain, prestre Capucin, il est à Saint-Solen pour faire un enterrement...Fin de la liste établie avant 1793.-

    Le 20 juillet 1859 décède comme « recteur de Saint-Solen » messire Ravaudet. – 1870. Joseph Beziel recteur. – 1872 Messire Salmon nommé recteur de Saint-Solen. – Le 20/09/1876 monsieur Salmon sera de nouveau nommé recteur de Saint-Solen. Désire de la reconstruction de l’église. – Le 1er novembre après est nommé recteur de Saint-Solen pour le remplacer monsieur Reland alors abbé de Pluduno. Choix de la construction d’une nouvelle église. – Le 3 mai 1894 sera cité recteur de Saint-Solen Monsieur Delourme, Ce dernier passera commande de l’actuelle Chaire à prier.- 1901.Messire Helary Recteur de Saint-Solen. Réalisation de la Croix du Jubilé de 1901.

    Liste des prêtres de la paroisse :– 1682. Messire François Betuel recteur de Tressé. – 1702. Messire Joseph Quinet. – 1709. Tanguy Renault. – 1710. Discrète personne messire Pierre Thomas. – 1717. Pierre Lebretondiacre. – 1718. Jean Patardacolyte.- 1750. Lenouvel, prêtre matinalier. – 1750. L’abbé du Chatel diacre. – 1750. F.Lorre, prêtre. – 1754. François Veilletprêtre. – 1758. Foret, curé d’Office. – 1759. André Lorre sous diacre – 1759. François David, acolyte. -1759. Messire Lenouvel prêtre de Lanvallay. – 1761-62-63. Hamon prêtre matinal en 1764. – 1769. Yves-Anne-Marie du Chatel, prêtre bachelier aux lois. – 1770. J.Duval, diacre; prêtre en 1771. – 1771. Louis-Philippe Mahé prêtre matinalier en 1772. – 1774-76. Guitton prêtre de Saint-Helen. – 1787. Privé de prêtre matinalier. – 1787. J.Rouxel, diacre. – 1790. J.Houitte prêtre de Saint-Solen. – 1791. Juillet. Le chapelin diacre de Saint-Piat. Trouve refuge à Saint-Solen. – 1791. Le frère Romain, capucin. – 1792. François Legendre Vicaire. – 1792. Le 28 décembre: La paroisse de Saint-Solen étant vacante et privée de tout ministre du Culte Catholique monsieur Tiret, curé de Saint-Helen, requis par la municipalité pour les baptêmes sur les fonds et les enterrements. – Le 11 octobre 1792 toujours pas de prêtre; un enterrement est fait par Jean Houitte maire officier municipal et secrétaire.

    « - XX siècle. Histoire d’un bateau ; histoire d’un rêve.- XIX siècle. A Saint-Solen les déboires financiers pour la « reconstruction » de l’église. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :