• - Philippe Bacquer. Présence d'une briqueterie sur les quais de Dinan au XVIII siècle

    > Message du 15/04/14 18:08
    > De : "philippe bacquer"
    > A : "Jean-Pierre"
    > Copie à :
    > Objet : Re: re: Bonsoir
    >
    > Bonsoir Jean-Pierre,
    > Comme je vous l'ai dit je m'intéresse aux marchand-tanneur de Dinan-Lanvallay et bien sûr à la famille TETO.
    > Or, je trouve que le père des tanneurs Guillaume, Jean, Olivier et Laurent François:  Jean TETO époux de Jeanne AROT est dit "fabriquant de tuille", elle "marchande de cuir".
    > ceci à La Madeleine à Lanvallay et plus précisément rue de l'Abbaye.
    > Avez vous des renseignements sur cette activité à La Madeleine, ce qui impliquerait four et cheminée.
    > Merci de votre réponse,
    > Philippe

    Petite rectification..la tuilerie serait sur le quai à Dinan où est morte Jeanne AROT..Mais Jean TETO devait avoir une maison rue de l'Abbaye dont héritera Marie Yvonne ANGOT, femme de Guillaume Julien TETO, son fils,  A la mort de Marie Yvonne en 1845, elle laissera ses biens à son gendre Julien Louis JEGUT, huissier à Dinan, veuf de sa fille Jeanne Marie , ainsi qu'une somme conséquente.
    Bonne soirée,
    Philippe

     

    Bonsoir Philippe,

    - J'ai comme enfants de honorable homme Jan-Guillaume Teto et Jeanne Arot : François-René né en 1773; Guillaume-Julien né en 1774; Jan né en 1777; Rose-Louise née en 1781 et Laurent-Marie né en l'an XIV.

    Guillaume-Julien né le 03/08/1774 et époux de Marie-Yvonne Angot sera dit comme son père : honorable homme; il sera dit aussi "marchand à la Magdeleine. Il héritera de sa mère la petite maison sur perron située à la sortie de la Cour de Bretagne. IL est vrai que sa mère achètera successivement tout un ensemble de maisons sur le quartier de la Magdeleine, maisons qu'elle vendra également successivement. En son temps elle sera l'une des personnes les mieux nanties sur la rue du Cheminneuf. Elle achètera ainsi et aussi et l'ancienne auberge de l'écu et le grand immeuble bien de Christophe le Roux sieur des Aulnais situé en le bas de la descente de l'actuelle rue de la Madeleine.

    - La famille Arot est présente sur le quartier de la Magdeleine pour le baptême de leurs enfants dès la première moitié du XVII siècle puisque Janne Arot née vers 1630 épousera vers 1650 Gilles Coupé tous deux ayant eu pour enfant Julien Coupé lequel lui naitra en décembre de l'année 1652. Cependant aucun Arot est cité en la rue de l'Abbaye en l'année 1693; je pense que les premiers Arot cités ici présents devaient être de la paroisse de Lanvallay, sur les hauteurs du plateau côtissois.

    J'ignorai le métier de "marchande de cuir" de Janne en la rue de l'Abbaye, vers 1760, même si la présence d'une tannerie est elle certaine en 1780 en la rue du Four située proche. Si au XIX sur le port de Dinan, en l'extrémité de son quai, est certaine l'activité de "four à chaux" quand était-il de la présence d'une "briqueterie" avec son four et sa cheminée en la fin du XVIII siècle la photographie étant encore à naitre. Une telle cheminée et un tel four, présents tous deux à l'époque de Jan-Guillaume Teto, cela à la charnière des XVIII et XIX siècle, ont-ils pu tous deux perdurer jusqu'à l'apparition de la photographie en la seconde moitié du XIX siècle, voir même au delà ? Si usine à brique il y eu a t-elle pu exercer son activité pendant plusieurs générations ?

    - Il y eu cependant tout à la fin du XIX siècle une telle cheminée, circulaire et relativement importante, au milieu de la longueur du quai de Dinan, en une cour située à la droite de l'actuel cabinet d'architecture Michel, proche des containers à huile. A noter aussi en cette cour, en son fond, la présence encore aujourd'hui d'une grande fontaine à fond plat en une petite excavation sous la terrasse supérieure. Deux autres excavations sont toujours présentes aussi. Je ne dis pas que c'était là mais là il y eu cette grande cheminée...Pourquoi ici cette cheminée ? La cheminée il y a longtemps  n'existe plus. Ci-joint 3 cartes postales fin XIX siècle.

    Voila Philippe.

    Au plaisir de vous voir.

    Jean-Pierre

    « - La rue de l'Abbaye et le jardin de l'Hôpîtal1676. L'auberge des trois Rois bien de Jan Lechapelier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :