• - 1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

     

    1556

     

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Acte originel. Feuille n°1                                                                                Feuille n°2

     

     

     Cest le mynu demembrement et Declaration quel presente noble personne Me Pierre Feron Prieur commandataire du prieure de la Madelaine du Pont (Pierre Feron alors oncle de Janne Feron Dame des Salles et épouse de Rolland Rolland sieur de la Croix-Verte au Port de Lanvallay)

    A Dinan à nos seigneurs de la Chambre des Comtes

    De ce duche de Bretagne de ce que tient prochement

    Du roy notre sire par cause de son dit prieure.

     

     Premier (en cette année 1556 le duché de Bretagne est désormais rattaché entièrement à la couronne de France. La reconnaissance est-elle aussi désormais rendue non plus envers le duc mais envers le roi de France)

    Declare et confesse le dit Ferron prieur tenir

    Son dit prieure prochement en fief amorty du roy

    Nostre sire, en sa court et juridiction de Rennes le dit

    Prieure du Pont a Dinan, assiis  en levesche de Dol,(donnera le mot sis = situé à…)

    Paroisse de Lanvallay, jouxte le Pont a Dinan avecq

    Touttes et chacunes ses dependances, revenuz quelzconques,

     Sa maison prioralle avec son deport, jardin et pourprins (pourprin = espace clos de murs)

    Four a ban, collombier, le tout sentretenant contenant

    Environ deux journaux de terre  au joignant de lesglise

    Du dit prieure, joignant dune part le chemin quel

     Conduist du pont à Dinan au bouais errouant, bourg (bouais errouant :Bois situé au dessus de la rivière et assis en la paroisse de Lanvallay, face au remparts de Dinan. Ce bois existe toujours aujourd’hui, à la sortie du Vieux bourg de Lanvallay,  là où se positionne l’actuel hameau la Petite Ville es Olliviers. Ce petit hameau fut nommé au XVIII le Bois Harouard. Il s’agit ici de la rue de l’Abbaye et de son prolongement, le Mont en Va lequel, poursuivant le cours de la rivière, arrive au dit Vieux Bourg)

    Et eglise de Lanvallay, dautre part la dite eglise et

    Dautre les heritages quelz apartiennent a Hamon Goulart

     Et sa femme. Ung moulin a eau avec son detroit  et (détroit = zone géographique relevant du dit moulin, zone en laquelle tout blé récolté devait être porté au dit moulin pour sa transformation en farine)

     Droits de pescherye (droits de pêcherie. Taxe perçue sur toute pêche ici faite).

    Item, par cause de son dit prieure a juridiction

     Quelle il fait exercez par ses officiers, fief et (juridiction prieurale qu’il fait exercer par ses officiers. Comme seigneurie à part entière le prieur commandataire était représenté par son procureur fiscal celui-ci s’occupant de ses affaires courantes puisque par définition les prieurs commandataires ne résidaient plus en leur prieuré respectif)

     Bailliaige qui vault par chacun an de revenu (zone géographique seigneuriale relevant d’un bailli)

    Par deniers ouit livres unze solz neuf deniers

    De rante et par fromant, de prix, mesure et aprecy

    De Chasteauneuf unze boixeaux cinq godetz rente

    Et par chapons deux chapons. Auquel fyef

    Sont hommes quelz doivent les dites rantes et revenuz :

    Marye Aubry et ses enfants, Didie Chevallier (le patronyme Chevalier sera les des deux acteurs présents lors d'un contrat de change lequel, en 1598, sera établi au pont de Dinan entre Olivier Gigot et le dit patronyme Chevalier. Ce contrat de change sera cité lors d'un procès lequel opposera dès les années 1690 les soeurs  héritières Gigot à Charles Lopin alors prieur du prieuré. Ce procès sera relatif à la succession du noble logis de la Cour de Bretagne)  ,

    Hamon Poumeret et sa femme, Jehan Marquer,

     Ollivier Bretaigne, Morice Mesnage, Ollivier Jehan (Ollivier Jan et Janne Quelleur sieur et dame de Granville. Morice Mesnage est certainement l'aïeul de Pierre Mesnage ce dernier étant un peu plus tard sieur de la Salle en la rue du Four, cela au plus près du prieuré)

    Et sa femme, Jacques Corondel (Ici peut-être ou probablement Jacques Tourandel lequel tenait ici même l'hostellerie laquelle, demain, s'appellera l'hostellerie de Tourandel) et sa femme,

    Guillaume Souchart, Rogier Aubry, Gilles du Fresne,

    Marye Paraiau, Andre Prevost, Robin Adam et

    Ses enfants, Jullien Taforel, Mace Taforel, Robine

    Cicquel et ses enfants, Richarde Harel, Dom Brain

    Andre, Jean Bertie et sa femme, Christofle Sarcel (Sieur des Croiries ou des Croix en le plateau Cotissois la pierre tumulaire de ce dernier est toujours présente aujourd'hui en la cour du collège des Cordeliers à Dinan. Cette dernière est située au fond de la cour principale, à la droite, fixée verticalement contre le mur séparatif. Christophe Sarcel ci-dessus né le 08/01/1523 et fils de Pierre Sarcel et de Marie Goubin prit pour épouse probable Gillette de la Porte cette dernière étant avec Christophe nommée héritière elle aussi. Le fils présumé de ces derniers, lui aussi nommé Christophe, prendra lui pour épouse Yvonne Lotin fille probable de Pierre Lotin lequel, lui, est cité sur l'acte de 1543. Les lien de parenté unissant Raoullet Sarcel à Pierre Sarcel et le dit Pierre à Christophe Sarcel ont tous été confirmés par Paris-Jalobert. Malheureusement ces actes antérieurs à l'édit de Villers Cotterets n'existent plus aujourd'hui disparus qu'ils sont.En effet les actes B.M.S de Lanvallay commencent eux en 1596 quand ceux de St-Sauveur de Dinan et ceux de Saint-Malo de Dinan respectivement commencent eux en 1539 et 1542 l'année 1539 étant l'année du dit édit de Villers Cotterêts.  )

    Et Gillette de la Porte par cause des heritages quilz

    en tiennent prochement assis en la dite  paroisse de

    Lanvallay le tout contenant environ vingt six journaux

    De terre sentretenant et joignant dune part a terre de

    Andre Le Provost et sa femme, dautre part a terre de Didier

    Chevallier, daultre le chemin quel conduist de Dinan

    A Dol (chemin nommé hier le Chemin-neuf ou l'actuelle rue de la Madeleine. Cette rue dans son appellation semble apparaitre vers le tout début de la seconde moitié du XVI siècle cela au travers de Jan Marot premier sieur cité du Chemin-neuf. Celui-ci-ci sera le père de Macé Marot sieur du Chemin-neuf et des Champsguerard ce dernier ayant pris pour femme Guillemette Roland la propre fille et de Roland et de Jeanne Feron), daultre a terre de Hamon Goulart et sa femme

    Et daultre la riviere de Rancay  (rivière de Rance) avec au dit fief apelle

    La bailliaige de la Jossaye assiis en la paroisse de Tadain (l'actuelle ville de Taden)

    Qui vault quatre mynes fromant par especes lesquelles

    Doivent : Bartelemy Hervy, les heritiers Marye de la

    Motte, les heritiers feu Jan Simeon et aultres.

    Item ung pre apelle le Pre du prieur (tantôt nommé aussi la prée dans d'autres actes écrits)  contenant

    Environ six journaux de terre, joignant dune part

    A terre apartenant a Ollivier Aubry et sa femme,

    Daultre a Jullien Berard et sa femme, daultre la

     Riviere de Rance a ung pre apartenant a la Fabrique (l’Assemblée dirigeant l’économie d’une paroisse au nom de son église. Elle percevait ainsi l’ensemble des droits tels les droits d’inhumations, de messes, de bougies etc…Il doit peut-être s'agir ici d'une terre proche de la Prée du prieur cette dernière, bien relevant du prieuré du pont, étant elle aussi une terre située de l'autre côté de la rivière. La Prée du prieuré est l'actuelle  terre sur laquelle aujourd'hui se positionnent les jardins ouvriers de Dinan. Le prieuré en effet était aussi possesseur de biens assis de l'autre côté du pont; il en sera ainsi pour l'actuelle terre dite "de la Vigne", terre alors déjà positionnée à l'extrémité du port de Dinan. La Prée du prieur, terre, assise sous les remparts de Dinan, relevait alors déjà de la paroisse de Saint-Sauveur de Dinan)

    De Saint-Sauveur de Dinan et vault communs ans

    Vingt cinq livres monnoys de revenu.

    Item confesse tenir ung trait et devoir de dixmes

    Ayant cours en la dite paroisse de Lanvallay quel

    Vaultx communs ans six mynes de bled (soit) deux mynes

    Fromant et le reste (en) paumelle (orge). En laquelle paroisse

    Mesmement leve et prant dixme daignaulx (droit en nature perçue en agneaux. Ici étaient levés et pris des droits pris en agneaux ) .

    Item par cause de son dit prieure aultres dixmes en

    La paroisse de Myniac, au dit evesche de Dol, quel a

    Cours sur le grand des heritages de la dite paroisse

    Et vault communs ans environ cinquante

    Mynes de bled, tier fromant, tier en paumelles et

    Tier en seigle.

    Item la paroisse de Crehen aultres dixmes apellees

    Les dixmes du Pont a Dinan et vallent par chacun an

    Vingt deux mynes bled seavoir : deux mynes fromant

     Et le renanent (le reste) : paumelle, febves et avoynes, tier 

     A tier. (tiers de paumelles, tiers de fèves, tiers d’avoine)

    Item en la paroisse de Pleudihen, environ dix journaux

    De terre apellez les terres de Quencomble (aujourd'hui Quicombre) jognant dune

    Part le grand chemin de Dinan au bourg de Pleudihen,

    Ville de Chasteauneuf, daultre part la riviere

    De Rance, daultre le villaige de la Chapelle

    De Mordreuc vallant et son revenu par chacun an vingt

    Boyceaux fromant mesure de Dinan.

    Sur et par cause desquelles choses cy davant le dit Ferron

     Prieur confesse debvoir et quil doibt obeyr au Roy (confesse tenir du roi lui devant ainsi pour cela obéissance)

    Nostre souverain seigneur, comme en tel cas apartient

    Avecq prieres et oraisons. Et ce que dessur tenir sur

    Lhipotecque et obligation des dites choses et chacunes. De son

    Assentement le y avons condemné et condemnons par nostre

    Court de Rennes, souz les seaulx des contractz dicelle

    Establiz a Dinan. A la juridiction, seigneurye et obeissance

    De laquelle cest submis le dit Ferron, et promis et jure

    Obeyr a droit et quant pour faire les foy et homaige

    En la Chambre des comtes quest tenu faire le dit

    Ferron, a nomme et institue a ses procureurs messires

    …et chacun o (o : avec) pouvoir a ce pertinant. Fait et

    Gree a Dinan en la maison et demeurance de Me Guy de

     Saint-Cire  sieur de Bourille, le dix neufviesme jour de juing (ou Guy de Saint-Cyr seigneur des Bourilles et de la Sauvagères en Saint-Pierre de Plesguen. Sénéchal de Dinan. Il fut marié à Françoise de Hingant)

     Lan mil cinq cent cinquante six. Ainsi signe : P.Ferron ; Jac.Ferron et Quner et scelle.

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Feuille n°3                                                                                             Feuille n°4

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

    Feuille n°6, dernière feuille

     

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

    Acte de baptême de Robert Le Gouverneur citant Christofle Sarcel le 19 juillet 1569. B.M.S de Saint-Sauveur de Dinan. Période de 1539 à 1792. Image n° 95

    Traduction : Robert Legouverneur fils Jacques et Jehanne Hamon sa femme a este baptisé en l'églize de Cean par discret prestre Gilles Lefoux sacristain de la dite église et la tenu sur les fonds Robert Legouverneur et pour témoings Guillaume de Serville et Roberde Lottin femme de Christofle Sarcel et fait le dix neuffiesme jour de juillet mil cinq cent soixante neuff. Signent : Nicolas Lerenec, Roberde Lottin, J.Bagot, Serizay.

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

    Ci-dessus généalogie de Christofle Sarcel réalisé depuis les travaux de dépouillement des B.M.S. de Paris-Jalobert; travail personnel. Vous pouver aussi télécharger le même arbre en fichier Word en cliquant sur le lien ci-dessous.

    Télécharger « Affiliation généalogique Sarcel Lanvallay.doc »

     

    1556. Mynu et dénombrement du prieuré du Pont à Dinan.

    Pierre tumulaire de Raullet Sarcel en la cour de l'école des Cordeliers à Dinan hier "couvent".

    Cy gist noble bourgeois Raullet Sarcel en son vivant sieur des Crouez qui deceda le XXVIII jour de janvier MVCXXI.

     

    « - 1543. L'aveu de Jehan Le Clerc- 1523. Procès Christofle May prieur du prieuré »

  • Commentaires

    1
    historien
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 02:19

    Bonjour, cette information est très intéressante. Pourriez-vous m'indiquer la cote du document et sa provenance? Merci par avance. 

    2
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 12:08

    Bonjour,

    Je vous place en ce chapitre les photocopies de l'acte originel ci-dessus. Voir aussi  l'entête de l'acte de 1543. Très bon dimanche. JPF.

    3
    historien
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 22:07

    Merci beaucoup pour ces documents très précieux! 

    4
    historien
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 22:30

    Possédez-vous un document attestant du titre "Sieur des Croiries ou des Croix"? Cette information se trouve peut-être sur la pierre tumulaire? L'inscription que j'analyse est liée à la ville de Saint-Malo, "Sarcel, demeurant à St Malo de l'Isle".

    5
    Lundi 6 Janvier 2014 à 02:07

    Bonsoir,

    La pierre tumulaire de Raoullet Sarcel le dit effectivement "sieur des Crouez" [ou Croiries ou des Croix] en Lanvallay la transcription de cette pierre tumulaire ayant été personnellement citée par M.E. Monnier historien de la ville de Dinan dans son ouvrage : Dinan mille ans d'Histoire [...Autre trouvaille dans l'église en ruines du vieux couvent: la pierre tombale encastrée maintenant dans le mur  près de la chapelle moderne. Elle porte un écusson chargé de trois Sarcelles, armes parlantes avec l'inscription : Cy gist noble bourgeois Raullet Sarcel en son vivant sieur des Crouez qui deceda le XXVIII jour de janvier MVcXXI. N.B. Crouez =métairie de Lanvallay]. L'existence et l'affiliation de son fils Pierre Sarcel sont toutes deux attestées par les travaux de dépouillement de l'historien religieux Paris-Jalobert lui même. L'affiliation directe de Christofle Sarcel époux de Gillette de la Porte à Pierre Sarcel est elle aussi attestée par le dit Paris-Jalobert celui-ci disant dans ses travaux de dépouillement que Christophe fut baptisé à la Magdelaine du Pont à Dinan par Françoise Sarcel femme d'Alain Lerenec.

    Cependant dans les registre des baptêmes de Saint-Sauveur de Dinan j'ai trouvé, dans le même ouvrage de dépouillement, l'acte de baptême de Robert Legouverneur ci-dessus dont les parents sieur et dame de la Richardais semblent avoir tous deux habité proches de Saint-Malo de l'Isle puisqu'ils semble bien qu'ils aient habité la Richardais en la ville de Dinard. Il faut noter aussi le fait que  l'aïeule de Robert, Françoise Serizay, elle décédera à Saint-Malo de l'Isle le 27/07/1580. De plus, pour Marie Sarcel laquelle était la soeur de Christofle, il nous faut savoir qu'elle sera elle même marraine de Roberte Legouverneur la propre soeur du dit Robert. Au regard de ces liens de parrains et marraines multiples, liens unissant et les dits Sarcel et les dits Legouverneur présents à la Richardais, je pense que vous pouvez en effet essayer de faire un lien éventuel unissant "mes" Sarcell  avec votre Christofle Sarcel  de St-Malo de L'Isle sur lequel vous travaillez.

    La cote des actes ci-dessus est citée dans l'entête présentant l'acte de dénombrement de 1543.      J'aimerai, si cela vous était possible, que vous me fassiez parvenir une copie du texte citant votre Christofle Sarcel; cela serait-il possible ? A défaut de cela  pourriez vous alors me donner quelques informations relatives à votre "Christofle Sarcel "et ce qui peut bien  le relier à vos propres études de la littérature hispanique ? Celui-ci était-il l'auteur d'un écrit réalisé en cette langue puisque Dinan et Saint-Malo entretenaient des échanges commerciaux avec ce pays ?

    Très sincèrement je vous remercie d'avance.

    Très bonne nuit. Jean Pierre F.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :