• - L'Origine de nos villages Côtissois

     

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    L'un des plus beau, sinon le plus beau manoir de notre Commune de Lanvallay. Ici mon collaborateur Hugo Poilly sans lequel, professionnellement, je ne serais pas non plus. La fenêtre de gauche contient dans sa pierre la date de 1637, celle au dessus de la cage d'escalier originelle comprend quant à elle la date de 1680, la très belle cheminée polychromée située à l'intérieur est de 1703. Ces dates ici présentes sont importantes pour nous dans la mesure où elles attestent ensemble des évolutions successives apportées à un même bâti.

     

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    1719. Acte de décès de Gille Pleuvier sieur du Pavillon.                                      Noble homme Gille Pleuvier sieur du Pavillon décédé hier a esté inhumé dans l'église paroissiaile de Lanvalay en présence de Guillaume Pleuvier, Claude Bernard sieur de la Cocherais, François Mesnaige sieur du Boutron, Jan Thomas Ernault sieur du Villeu (Jan Thomas Ernault sera sénéchal de la seigneurie du Colombier en Lanvallay. A ce titre, il signera l'entête des certains registres annuels des B.M.S. de Lanvallay. Il fut également Syndic ou Maire de la communauté de ville de Dinan en 1722. Le Villeu est une terre assise au bord de la rivière, en Lanvallay, en limite du pays d'Evran)  et plusieurs autres le deux juin mil sept cent dix neuf. La Cocherais Bernard, Boutron Mesnage, Jan Thomas Ernault, Prioul recteur de Lanvallaye, Guillaume Pleuvier. Image 506 des A.R. de Lanvallay

     

     

     

    Télécharger « Les premières seigneuries de Lanvallay»

     

     

     

    Les premières heures de nos hameaux ou l’origine de nos villages Côtissois

     

    Les temps médiévaux et leur Histoire n’ont laissé aucune empreinte sur le quartier de la Magdeleine du Pont à Dinan, sinon quelques rares traces encore présentes aujourd’hui, et cela au travers du seul souvenir du prieuré de la Magdeleine du Pont de Dinan lequel fut fondé près de ce pont, entre 1074 et 1118 (il semble cependant rester une ultime trace de ce bâti médiéval hier présent sur notre quartier et aujourd'hui disparu. La cave voutée située sous l'ancien logis prieural présenterait, effectivement, certaines traces structurelles du bas moyen-âge. Malheureusement cette cave voutée eu à subir d'énormes modifications lors des réhabilitations successives apportées continuellement à ce même ancien logis prieural, lesquelles modifications, dès le 16ème siècle, sous le prieur Christofle May, durent commencer ce dernier ayant déjà, sous sa mandature, remis en état les différents bâtiments de son prieuré lesquels menaçaient ruines et cela de ses propres deniers. Nous étions alors en 1523).

    La Renaissance quant à elle, au 16ème siècle, nous a légué quelques rares documents, ces derniers nous donnant, en quelques sortes, les seconds renseignements propres à ce prieuré (les premiers renseignements, hormis sa fondation bien sur, concerne un procès intenté dans la première moitié du 14ème siècle par les drapiers de prieuré à l'encontre du prieur, leur seigneur, ceux-ci voulant exiger de ce dernier la gratuité de la chauffe de l'eau pour pouvoir travailler leurs tissus; les drapiers ne seront pas reconnus dans leur réclamation et seront ainsi déboutés de leur demande).

    Ils ont été rédigés en 1543 et 1556 mais ces mêmes actes, malheureusement, se sont tous révélés n’être que des actes de dénombrement même si ces écrits notariés, quelques fois, ont pu nous livrer certaines informations presque importantes. Le milieu du 17ème siècle et le tout début du 18ème nous offrent certains textes plus intéressants il est vrai mais ceux-ci cependant, en tant que baux de fermage seigneuriaux, restent encore insuffisants pour pouvoir analyser correctement et à sa juste valeur les premières heures sociales de loin antérieures à la révolution et propres à ce quartier. Comment pouvait se présenter, tout au long de la Renaissance, ce même petit prieuré déjà si séculaire en 1543 ? Hormis la présence d’une bourgeoisie ici présente et relevant alors directement de la justice seigneuriale de ce prieuré pouvait-il y avoir aussi, et cela au plus près des murs enfermant cette communauté religieuse, une activité déjà professionnelle ? Un acte dit de Pardon, réalisé en 1531, nous donnera une réponse affirmative à cette dernière question et cela au travers de la présence, en ce même endroit, d’une auberge appelée l’auberge de Jacques Tourandel en laquelle fut réalisé un larçin (il existe encore aujourd’hui, au centre même de ce quartier, un puits nommé Tourandel. Ce puits sera également plusieurs fois cité dans différents actes notariaux, notamment en 1711 lors d’un acte de succession propre à la Grande Maison dite de la Croix-Verte, acte faisant suite au décès de madame Turpin alors, hier, ici propriétaire. De mémoire ancestrale ce puits relevait depuis toujours d’une auberge appelée le Puits Tourandel).

    Ces lignes écrites néanmoins, trouvées au sein mêmes de ces différents actes, qu’ils soient judiciaires ou liés à différentes activités professionnelles, nous ont dévoilé en autre l’existence de plusieurs patronymes, alors propriétaires en ce lieu et relevant tous de la justice seigneuriale de ce prieuré. Nous ne connaissions hier rien de plus sur ce microcosme. Avait-il roturier, simple bourgeois ou appartenait-il à une certaine noblesse dite de Robe ? (la noblesse de Robe était la noblesse liée à certaines charges ou offices que l'on pouvait acquérir avec de l'argent. Ainsi les métiers de justice, tels les charges d'avocats et procureurs, permettaient d'acquérir cette même noblesse dite de Robe et ainsi une élévation dans l'échelle même de la société) Cette élite sociale, puisqu’elle était ici présente, était-elle issue de Dinan et de ses différentes paroisses ou bien, indépendante, appartenait-elle déjà à l’histoire de notre quartier ? (la ville de Dinan était formée des paroisses de Saint-Malo et de Saint-Sauveur; à celles-ci étaient rattachés notamment le faubourg du Jerzual et sa longue descente de la rue du Petit-Fort ainsi que l'actuelle "rue du Quai". En icelle le bâti construit vers midi relevait lui de la paroisse de Saint-Sauveur quand son autre bâti, construit vers nord, lui relavait de la seule paroisse de Saint-Malo le débouché de la dite rue du Petit-Fort, prolongement de la dite rue du Jerzual, séparant ici même sur le port de Dinan ces deux mêmes paroisses.  Le quartier de la seigneurie de la Magdeleine du Pont, relevant de la paroisse de Lanvallay pour la desserte de son église, semble bien avoir lui aussi relevé de la seule paroisse de Saint-Sauveur pour son bâti puisque celui-ci sera dit être ainsi assis lors de la tenu du "Grand terrier de Dinan". En effet l'ensemble des baptêmes, mariages et décès réalisés en ce prieuré seront tous célébrés par des prêtres-recteurs officiant également en l'église paroissiale de Lanvallay) Toutes ces questions récemment pour certaines d'entre elles ne possédaient encore aucune réponse. Nous les reformulons aujourd’hui pour tenter d’apporter ainsi une première information puisque l’Histoire, quelques fois, vient vous aider à démêler un écheveau (les archives départementales nous ont livré dernièrement, il est vrai, des actes divers concernant aussi bien des baux de fermages seigneuriaux, dont nous parlerons plus tard, que des actes de justices dont un acte important puisqu’il concerne directement une plainte émise à l’encontre du seigneur prieural de ce prieuré. Un autre acte judiciaire concerne, quant à lui, rédigé à la fin du 17ème siècle, une plainte émise devant la dangerosité présentée par une maison laquelle, appuyée contre les murs de l’église, s’était partiellement éboulée sur la maison lui faisant suite. Cet acte est à lui seul important puisqu’il nous apprend l’existence, ici même et à la fin de ce même 17ème siècle, de la présence d’un Egout et tout ce qui s'ensuit. D’autres actes concernent, quant à eux, l’état descriptif de l’intérieur même de certains bâtis, qu’ils soient à usage d’habitation ou à usage professionnel. Ces actes, dont nous reparlerons plus tard, contiennent en effet des informations sociales très importantes lesquelles permettent, à elles seules, de mieux cerner notre petit microcosme ici alors présent).

    Nous avons expliqué, dans un chapitre précédent, la découverte en ce lieu d’une pierre tumulaire (pierre tombale) exécutée en 1605, donc au tout début du 17ème siècle. Nous savons aujourd’hui qu’elle a été commanditée par une très grande famille appartenant déjà, en cette année 1605, à l’histoire de la ville de Dinan. Elle est alors riche et bourgeoise et déjà propriétaire sur le quartier de la Magdeleine de plusieurs parcelles de terres, probablement très importantes. (Nous apprendrons demain que l’ensemble de ses terres s’étiraient alors entre le port de Dinan et le bourg de St-Piat, et entre la rivière de la Rance et la route laquelle mène aujourd’hui de Lanvallay à Dol. Macé Marot, l'homme de ce couple, était le procureur fiscal du prieuré de la Magdeleine ainsi que celui de son prieur, son seigneur).

    La rivière de Rance fut de tout temps, bien avant les temps médiévaux, et cela jusqu’à l’apparition des trains à vapeur, l’une des voies commerciales principales de notre région et elle a joué ainsi un rôle essentiel dans le premier développement économique de la ville de Dinan et de ses alentours. La rive orientale de son port naturel, alors ici naissante, emplie de vallons, plantée de vignes et propice aux premières cultures, qu'elles relèvent du domaine agricole privatif, seigneurial ou religieux, fut probablement, et cela dès le 16ème siècle, le bien personnel de grandes et nobles familles déjà présentes sur le plateau haut faisant face aux remparts du château de Dinan.

    Il nous est très difficile de déterminer l'exacte origine de ces mêmes familles et nous avons envers nous peu d’informations les concernant ; certaines similitudes patronymiques cependant tendent aujourd’hui à les relier, et cela dès ce même 16ème siècle, avec les grandes familles présentes sur les différentes paroisses formant alors la ville de Dinan.

     

     

     

    Le Quartier de la Magdeleine

     

    Qu’elle a été, tout au long de la Renaissance, l’importance de cette classe sociale, noble ou bourgeoise et ayant habitée tout autour du prieuré de la Magdeleine ? Sa prépondérance sociale a t-elle rayonné et su franchir ainsi le débouché du Chemin Neuf (aujourd’hui l'amorce de la rue de la Madeleine laquelle semble avoir été réalisée dans la seconde moitié du 16ème siècle) ? Est-elle parvenue à s’épanouir et à s’implanter sur le plateau oriental surplombant la rivière de Rance ? Ce sont trois questions fortes et essentielles auxquelles nous devons répondre si nous voulons pouvoir analyser le plus correctement possible l’impact personnel et social exercé par ce quartier sur l’ensemble des différents lieux dits l’environnant au plus près. Il nous faudrait, pour ce faire, pouvoir nous aventurer sur ces hauteurs et explorer ainsi certains actes très anciens et personnels, actes relevant d'archives privées, toujours anciennes et enfermées, pour certaines d'entre elles, dans de vieilles nobles propriétés. Mais avoir accès à ces mêmes archives privées cela nous sera-t-il un jour seulement possible ?

    L’étude sociale de notre environnement proche, ici même, au 16ème et 17ème siècle, est le commencement de ce travail. Les sieurs de Fromentel, des Salles, de la Croix-Verte, les sieurs de Grillemont, de Landeboulou, des Portes, les sieurs des Touches, du Gislau, des Croix, des Rochettes, les sieurs de Pelineuf, du Chemineuf ou des Champsgallais etc., ont tous été à l’origine de la naissance des différents petits villages lesquels à leurs tours, dans la seconde moitié du 19ème siècle, ont donné naissance à notre commune réunie telle que nous l’a connaissons aujourd’hui (il faut noter cependant la présence ici, et cela dès le début du 15ème siècle, de quelques grandes familles seigneuriales au nombre très réduit alors présentes sur notre plateau que nous nommons aujourd’hui Côtissois. La présence de ces quelques familles seigneuriale a été attestée avec certitude par la réformation des évêchés de Dol et de Saint-Malo, réformation réalisée au tout début du 16ème siècle, en 1513. Familles seigneuriales, les études généalogiques de la transmission de leur patrimoine foncier respectif permettent donc, à elles seules, d’attester également avec une grande certitude de leur présence ici même, sur les terres de notre commune, et cela dès le début du 15ème siècle, à savoir vers 1430. La terre de la Sansonnaye, la terre de Beauvais, la terre du Bois-Harouard, la terre du Colombier pour ne citer qu'elles, plongent ainsi toutes leurs racines dans les premières heures de ce même 15ème siècle. Pour mieux comprendre cela, veuillez télécharger l'arbre de généalogie présenté au tout début de ce chapitre).

    La plus part de ces personnages, appartenant à une certaine bourgeoisie régionale dinanaise, relevaient tous dans leur ensemble, par leurs propriétés respectives, de la paroisse de Lanvallay. Nous les rencontrons donc très souvent réunis ici même, dans le bas des actes de baptêmes de leurs enfants respectifs, les uns étant les parrains des enfants des autres et cela réciproquement. Nous avons pensé, au tout début de notre recherche, que leur rencontre régulière au plus près du pont de Dinan avait eu, pour principale cause, le baptême même de leurs nouveaux nés. Cependant, les actes photographiés aux archives départementales des Côtes d'Armor, au travers d'aveux d'imposition divers, ont révélé que certains de ces mêmes personnages étaient également propriétaires de biens fonciers ou immobilier et cela au plus près du prieuré, dans les quelques rues émaillant son quartier; ce fait démontrant ainsi, par la force des choses, de leur présence ici aussi et cela au plus près du même pont de Dinan. Ainsi, pour illustrer ce propos, la première apparition de l'écriture Grillemont se fait ici même et cela avant même de la rencontrer, un peu plus tard, sur les hauteurs côtissoises (de nombreuses familles bourgeoises Dinanaises viendront également en notre prieuré tout au long du 17ème siècle afin de faire baptiser leurs enfants, implantées pour certaines en la paroisse de Sauveur de Dinan, implantées pour d'autre en la paroisse de Saint-Malo de Dinan. Pourquoi cela? De nombreuses familles de notables citées en ce travail seront en effet au XVII et XVII siècles propriétaires, de plusieurs maisons souvent, toutes assises au plus près de la rivière et cela quelque soit la rive regardée. Il en ira donc ainsi de familles "Lerenec, Lechapeplier, Apuril, Rolland, Marot ou Mesnaige" pour ne citer que ces derniers puisque la plus part des noms cités en les B.M.S de Lanvallay au XVII siècle étaient pour ainsi dire tous "propriétaire" tout au long de la longue descente du Jerzual, rue du Petit-Fort compris.  Lire pour cela le "grand terrier"de Dinan") . La recherche ou la qualité de l'écriture propre à la déclaration d'un baptême dépend très fortement, au 17ème siècle, du statut social de la famille de l'enfant. Le texte relatant le baptême d'un enfant né dans l'une de ces familles "bourgeoises" est très aéré et non serré et les signatures y sont très nombreuses; en principe une page est alors entièrement consacrée au baptême de l'un de ces nouveaux nés. Qu'elle fut la cause de cet attrait religieux lequel attira ici même, en la seigneurie de notre prieuré, cette bourgeoisie dont certains membres étaient très étroitement reliés à la bourgeoisie même de Dinan que cette dernière ait été enfermée au dedans des murs de cette ville ou éparpillée dans sa proche campagne ? Nos notables établis ici, au pont de Dinan, et rencontrés tout au long de la lecture de ces très nombreux baptêmes furent donc très probablement des multi-propriétaires possédant alors également, pour certains d'entre eux, des terres étendues en la paroisse de Lanvallay et parfois même loin au delà, terres accompagnées de leurs différentes métairies pouvant abriter probablement quelques fois plusieurs familles. Pour illustrer cela il nous suffit de savoir que Jeanne Ferron et Rolland Rolland, parents de Guillemette Rolland, la Dame de notre pierre tumulaire trouvée sur le port en 2000, parents vivants à la fin du 16ème siècle, possédaient à eux seuls au sein de leur couple la Grande Croix-Verte, les Salles, une partie du village des Croix, ils possédaient aussi le manoir de Vauboeuf en la Hisse, leurs possessions s'étirant aussi jusque dans le pays d'Evran (de cette famille vient l'appellation donnée encore aujourd'hui à la Croix Rolland, terre située en Lanvallay). Qu'elles furent aussi les attaches du prieuré du pont avec la paroisse très proche de Saint-Sauveur de Dinan puisque de nombreuses familles, relevant de cette même paroisse au 17ème siècle, vinrent ici même faire baptiser leurs nouveaux nés ?

    (La noble famille Aubry, famille issue d’une seigneurie d’Evran elle aussi, est représentée sur le quartier de la Magdeleine en 1556 par Rogier Aubry, alors présent. Ce patronyme a tenu une place importante dans l’économie paroissiale de la Fabrique de Saint-Sauveur. Nombres de patronymes présents sur la Magdeleine ou sur les hauteurs Côtissoises, au 16ème et 17ème siècles, qu’ils soient les Porée, les Lechapelier, les Mouton, les Deservilles, les Giquels, les Aubry, les Lerenec, les Lambert, les Tourandel, les Mesnage ,les Rillet, les Ruellan, les Blondeau, les Roland, auront tous, entre 1528 et 1685, un ou plusieurs membres responsables de la trésorerie de cette paroisse quant d'autres membres seront Economones de  l'Hospital de Dinan ou syndic de la communauté de ville de Dinan. Un Aubry, chirurgien et représentant de cette famille en 1811, sera ainsi propriétaire d’une métairie située sur ce même plateau oriental, au vieux bourg de Lanvallay; cette propriété est plus connue aujourd’hui sous le nom du Lohier. Cette notable bourgeoisie peut-être suivie, pour toute une partie d'entre elle, entre la seconde moitié du 16ème siècle et le courant du 18ème siècle et cela à l'image du dit Lohier dont le premier possesseur connu est Amaury Richeux lequel, en 1584, est cité sur une Minute du Prieuré du Pont à Dinan pour un bien pour lequel il était alors soumis à impôts seigneuriaux. il en est de même pour la plus part des terres dites nobles lesquelles sont également transparentes au travers de leurs propriétaires respectifs. Ainsi la terre noble nommée le Pavillon, assise au plus près de la Rance et du vieux pont de Léhon, est traçable et cela grace aux actes de baptêmes lesquels nous ont transmis le nom de ses successifs possesseurs que cette transmission ait été assurée par moyen d'acquisition ou par le moyen des transmissions propres aux affiliations héréditaires. Le Pavillon est l'une de ces terres dites nobles. Citée dès le 16ème siècle comme étant le bien de la famille Sarcel, elle aura pour propriétaires successifs les Sarcels, les Legay lesquels seront possesseurs de cette terre dès la première moitié du 17ème siècle, et les Pleuviers ces derniers apparaissant à la fin du 17ème siècle; ils seront toujours propriétaire de cette terre et de son manoir en 1719. Les actes de baptêmes de la paroisse de Lanvallay font partis, avec ceux de la paroisse de Saint-Sauveur de Dinan et ceux de la paroisse de Saint-Malo de Dinan, des actes pouvant nous donner le plus de renseignements possible sur cette même bourgeoisie ayant dirigée les paroisses de Dinan et de Lanvallay tout au long des années étirant leur longueur entre la seconde moitié du 16ème siècle et la seconde moitié du 18ème siècle ces membres ayant, très souvent, attachés à leur patronymes premiers le nom de leur propre terre. Il en sera ainsi pour les seigneurs Ernaults de la ville Es Olliviers lesquels se nommeront de Bois-Harrouard).

    Que cela soit la terre de Fromentel ou la terre de Pélineuc à moindre échelle (Christophe Lesné, l'un des premiers sieurs cités de Pelinec, trouvera la mort au royaume de Lima) ; la vallée des Salles, cette large étendue de terre descendant sur la rivière ; que cela soit le village des Croix ou tout autre village toujours implanté aujourd’hui en notre commune de Lanvallay, la plus part de ces mêmes villages possèdent tous encore aujourd’hui quelques traces bâties de ce noble passé, cela enrichissant aussi l'histoire de notre commune. Il en va ainsi pour la Cour de Bretagne au port de Lanvallay, pour Grillemont, pour la Landeboulou et son manoir-pigeonnier, pour les Rochettes et son manoir de feu la famille Lefrançois, il en va ainsi aussi pour le très beau Belestre, pour le Bois-Harouard et le Pavillon etc.

    La plus part de ces propriétés furent donc nobles et grandes à l'image de la terre de Grillemont citée ci-dessus, propriété des Serizay (cette dernière est présente ici dès 1608, année en laquelle elle apportera une très grande modification architecturale dans la façade principale de son manoir), la seigneurie dite de la Lande-Boulou, énoncée aussi ci-dessus et propriété successive des nobles gens Legault, Marot, Lerenec et compagnie , toutes ces nobles demeures ont donc laissé chacune, dans l’histoire de notre commune, leurs propres empreintes personnelles.

    La plus part de ces grandes propriétés, alors déposées entre les mains de ces grandes dynasties fortunées ont été, et cela très tôt, entourés de petits villages s’étirant au plus près de leurs métairies liés qu'ils étaient à leurs activités agricoles (certains villages comme la Landeboulou auront cependant, au 18ème siècle, d'autres activités professionnelles, tel le métier de menuisier que nous rencontrons alors dans ce village). Ainsi ont grandi lentement dans l’ombre de ces nobles gens la terre de la Ville es Oliviers nommée aussi Bois-Harouard, le village de la Landeboulou, le village des Touches ou bien encore le village des Croix bref, l’ensemble de ces mêmes petits villages lesquels ont formé sur le tard, au 19ème siècle, la première commune de Lanvallay.

    Situé en contre bas et grandissant dans l’ombre de ses propres seigneurs tous religieux, alors possesseurs du prieuré de la Magdeleine du Pont, le bourg de la Magdeleine devenait quant à lui plus important, plusieurs de ces mêmes grandes familles terriennes étant, nous l'avons vu ci-dessus, ici aussi également multi propriétaires, certaines s’unissant par mariages dans sa petite église et devant toutes impôts à son seigneur prieur. Le bourg de la Magdeleine doit son origine à la présence même de ce prieuré Bénédictin. Ce fait a t-il pu lui conféré hier, tout au long des 16ème et 17ème siècles, une prédominance, quelle qu'elle soit, par rapport aux autres villages formant aujourd’hui notre commune de Lanvallay ?

    Le quartier de la Magdeleine ayant toujours été un bourg à part entière (avant même la création du prieuré vers 1118 il s'appelait le bourg aux moines), ce dernier connaîtra également, tout au long des 18ème et 19ème siècles, une prédominance économique certaine due très certainement à la rivière toute proche. Les premières activités, reliées dès le début du 18ème siècle au développement du port, amèneront donc ainsi des activités professionnelles aussi diverses que celle de la pierre, du sel (celle-ci est attestée dès 1671), de la tannerie, du tissus (celle-ci étant attestée dès le 14ème siècle par le procès établit à l'encontre du prieur) de la carrosserie ou de l’hostellerie (celle-ci est attestés sur le porte dès le 16ème siècle par un acte dit de Pardon), de l’alimentation aussi. L’ensemble des petits hameaux présents sur le plateau Côtissois devra attendre, quant à lui, la création de la commune de Lanvallay pour voir apparaître une première et réelle économie propre à toute municipalité. Mais ceci est une autre histoire.

     

    Vous trouverez ci-dessus, en lien de téléchargement, un premier arbre de généalogie lequel reprend partiellement, au travers de son graphique, l’apparition de certaines de ces familles, souches de nos villages ou hameaux d’aujourd’hui. Cet arbre demain sera complété par un second arbre de généalogie.

     

     

     

    Les terres nobles de Lanvallay rescensées lors de nos recherches dans les actes de baptêmes déjà réalisés; travail en cours de réalisation...

     

    Abbaye

    - Macé Douillet cité en 1671 comme étant propriétaire d’un courtil rue de l’Abbaye, délimité par le chemin haut menant  de la rue de l’Abbaye à Coaqueux en Evran. Acte de partage Lechapellier-Rolland daté de juillet 1671.  

    - Jean Douillet né vers 1670 *  Marie-Thérèse Leroy. Elle est la  fille de Jean Leroy et de Charlotte Rabasté sr et dame sr du Colombier. (Nous pouvons faire ici un rapprochement certain avec la rue de l’Abbaye en Lanvallay. L’acte de baptème de Guillaume Marot né en 1604, fils de Macé Marot et de Guillemette Rolland, tous deux propriétaires dès la fin du 16ème siècle au débouché de la dite rue de l’Abbaye, contient en effet parmi les différentes signatures apposées celle de monsieur Douillet. Ce même patronyme sera plusieurs fois cité sur le quartier de la Magdeleine tout au long des 18 et 19 ème siècles). Trésorier de la paroisse de St-Sauveur de Dinan en 1708. Fils probable du précédent…

     

    Baudouin au port à Dinan

    - Yves Collet, sieur de la Ville es Gris, est dit être propriétaire des terres et maisons de Beaudoin à la Courbure. Cité en 1640 ; Odorici page 592. 

    - Marie-Rose Jan née en 1673 ; dlle de Baudouin *  Vincent Leroy sr de la Chesnaye. (Ce dernier épousera en deuxième  noce à lanvallay, le 17.11.1716, Laurence Lechappelier).           

    - Sylvestre Beaudouin * Jeanne de la Vigne cités tous deux en 1770 au baptême de leur fils. Il existait un moulin dit le moulin Baudoin à l’extrémité du quai de dinan au Saut à l’Ane. En face de cet ancien moulin, aujourd’hui auberge, se trouve une petite maison dite aussi la maison de la Vigne, ancien four à Chaux. Certains historiens de dinan localisent aussi  à cet emplacement le dit moulin Baudoin ; cela semble pourtant être une erreur, ce moulin ayant été représenté sur un dessin.

     

    Beauvais

    - Guillaume de Taillefer né vers 1480, propriétaire de la seigneurie de Beauvais. Il est cité en 1513 sur le registre de réformation des évêchés de Dol et de Saint-Malo.

    - Gilette de Taillefer * Jean Le Chauff sieur de la Motte au Chauff en Saint-Coulomb ; fille du précédent. Jean le Chauff est dit être propriétaire de la terre de Beauvais en Lanvallay par sa femme Gilette de Taillefer ; il représentera Guillaume de  Taillefer ci-dessus lors de l’acte de réformation en 1513.

    - Jean Le Chauff ci-dessus. Ecuyer. D’argent à un pigeon d’azur membré et becqué de gueulles, accompagné en chef de deux croissants de gueulles adossés.

    - Gilles Le Chauff  sieur de la Motte au Chauff * Anne de Lescu, fils des précédents ; demoiselle de la Sansonnaye en Lanvallay, fille très probable de Gilles de Lescu cité en 1513 sur ce même acte de réformation. Son beau-père, Jean Le Chauff ci-dessus, représentera également Gilles de Lescu sur cet acte de réformation en 1513. Voir Sansonnaye en Lanvallay…

    - Gilles le Chauff * Catherine Levesque, écuyer. Sieur de la Motte au Chauff, fils des précédents.

    - François Le Chauff * Julienne Le Chauff, écuyer. Sieur de la Sansonnaye également. Fils des précédents.          

    - Guillaume Le Chauff cité le 31 octobre 1668 lors de la réformation de la noblesse. Fils de noble écuyer François Le Chauff sieur de la Sansonnaye ci-dessus. Voir Samsonnaye en Lanvallay. Guillaume Le Chauff ci-dessus possède le manoir de Beauvais, dit sieur de Beauvais le 31 octobre 1668 lors de la réformation de la noblesse.

    - Jean-Baptiste Thomas Anger  sieur de Beauvais cité en 1724 lors du Baptème de Marie-Louise Leroy demoiselle des Clos. A.R.de Lanvallay image.                          - Armand Robinot de Saint-Cyr. On possède quelques informations intéressantes sur Armand-Constant Robinot de Saint-Cyr. Sa famille est originaire de Paris et Armand voit le jour en le manoir de Beauvais en Lanvallay le 12/09/1790 en plein trouble révolutionnaire (Armand a t-il vu le jour alors que ses parents étaient en visite chez des amis ou parents ou bien Armand a t-il vu le jour dans la maison de ses propres parents ? Nous n'avons pas la réponse aujourd'hui à cette même question) Ce lieu de naissance sera aussi attesté le 28/01/1861 quand Armand, alors vieil homme, est cité sur un acte civile lorsque fut décidée la Liquidation de certaines pensions, liquidations décidées par le ministre secrétaire d'état des finances alors en exercirce; règne alors l'empereur Napoléon III (Bulletin des Lois de L'Empire Français. 1861). Armand connu une carrière politique digne de ce fait et cela en tant que Maire de la ville de Rennes en laquelle Armand décèdera en 1867, dans sa 71ème année. Armand fit réaliser de grands travaux en cette même ville de Rennes dont certains furent pensés alors qu'il n'était que Conseiller en cette ville. Il en sera ainsi de la déviation de la rivière la Minette et de la réalisation de l'Aqueduc dit de la Minette lequel, Aqueduc, permit d'amener l'Eau en l'intérieur même de la ville deRennes; aujourd'hui il existe un quai de Rennes, longeant la Vilaine, lequel porte toujours son nom. Il s'agit du Quai Robinot de Saint-Cyr.                                                                                                                  En tant que Maire Armand procédera aussi à l'agrandissement du Grand Jardin connu de tous aujourd'hui à Rennes, le grand Jardin du Thabor; il en sera de même pour les Champs dits de Mars. Homme instruit et fidèle, il sera ainsi un fervent ami de la Société d'Archéologie de la ville et à ce titre, probablement peu de temps après son décès, le grand historien de Bretagne que fut Artur le Moine de la Borderie, l'un de ses amis, il assistera, assis auprès de ses pères, à son héloge laquelle sera prononcée par ce même vieil et fidèle ami. Maire de Rennes il fut, en tant que Recteur, Président de l'Académie de cette ville. Est-ce à ce titre qu'il recevra la décoration de l'Instruction Publique et est-ce à ce titre aussi qu'il recevra également la Légion d'Honneur ? (il sera aussi Président Honoraire de la Cour Impériale. Savions nous tous, qui que nous soyons à Lanvallay, que l'un de nos enfants, né hier, avait eu un rôle régionnal si important en l'ancienne ville Capital hier du duché de Bretagne ? Acte de son bâptème : lanvallay image n°250).             - Jacques Robinot de Saint-Cyr; père du précédent il prendra pour épouse Guillemette Ozou; Jacques sera Capitaine de navire marchant et il occupera, en la ville de Dinan, la fonction de procureur-Syndic du district de Dinan.                       - Aristide le Moniez de Sagazan de Lanvallay ; Ses armoiries sont de gueules à trois bandes d’or, au chef d’azur chargé d’un soleil d’or. Né le 11/05/1846, à Plounez, il meurt en ses domaines Beauvaisiens de Lanvallay le 18/12/1905.

     

    Belestre

    - NH Alain Maingard * Julienne Gillier née le 30 juillet 1603. Voir Conninais aussi…                                    

    - Marie Prioul demoiselle de Belestre citée en 1706 au baptème de Marie-Agnès Cordon.A.R. de Lanvallay Image 369.                                            

    - Julien Rolland né en 1649 *  Marie Prioul ci-dessus; Procureur du siège royal, échevin de dinan, sénéchal du prieuré de St-malo                                            

    - François Viel dit aussi Belestre le Vieil ; trésorier de St-Sauveur de Dinan en 1779.

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Très beau vieux pressoir à pomme. Le Belêtre

     

     

     

    Boiscollin

    - Jehan de la Haye sieur du Bouais Collin. Vivant en 1549 il fondera une chapelle en l'église de Saint-Malo de Dinan son nom ayant été gravé au dessus d'une de ses crédence avec l'inscription suivante : En l'an 1549 Jehan de la Hayes sieur du Bouais Collin a cott.cette chapelle.

    - Simon Lerenec né vers 1565 *  Guillemette de Serville ; voir  Fresne aussi. Il est cité en 1592 comme étant le parrain de Toussaint Chevalier, fils de Nicolas Chevalier et de Jeanne Lerenec; Simon ci-dessus est le fils d’Alain Lerenec et de Françoise Denoual sieur et dame du Fresne. Il existe une terre située en Saint-Piat, en lanvallay, à proximité de St-Hélen, dite du Bois Collin. Il nous faut savoir que le petit Boug de Saint-Piat est situé sur la route de St-Malo – Dol de Bretagne, tout à côté d’une intersection importante appelée de nos jours la Croire du Fresne ; Simon Lerenec est appelé aussi sr du Fresne.

    Cette terre, dite de Bois-Collin, est limitrophe de la terre du Gisleau appartenant quant à elle à la noble famille des Nicolas. Jéhanne Nicolas, fille de Pierre Nicolas et d’Hardouine Hamon, sr et dame de la Touche en Evran  et du Gisleau en Lanvallay, sera unie à Guillaume Lerenec sr de Beauchesne.         

    - Guillemette Lerenec  née en 1588 *  Guillaume Porée ; fille des précédents. Guillaume Porée est le  fils d’Olive de St-Cyre veuve de Guillaume Lerenec et de Laurent Porée sr et dame du Fourdoré.    

    - Jeanne Jugan *  Pierre Ménard né en 1634 sr et dame de Landeboulou ;  fille d’André Jugan et de Marie Mangard et petite fille de Toussaint Jugan et de Jeanne Lerenec et arrière petit-fille d’Olive de Saint-Cyre et de Guillaume Lerenec sr et dame de Beauchesne ci-dessus. Deux terres de Lanvallay seront réunies ici par cette union, à savoir  celle de Boiscollin et celle de Landeboulou. Elle sera inhumée dans la chapelle du Purgatoire en l’église de St-Malo de Dinan.                      

    - Anne-Julienne Ménard née en 1683 *  Pierre-Jean Lepertel ; fille des précédents.

     

    Boisfougère

    - Bertrand Piron né vers 1580 ; cité au baptême de Bertrand Guebriat né en 1610 ; archive de Lanvallay image 168, image  ci-dessous.                   

    - René Piron cité en 1627 lors du baptême de Renée Desprè(s). A.R. de Lanvallay image 423

    Bois Frouger

    - Augustine Houitte Elle se marie le 12 septembre 1653, Saint-Hélen, Côtes-d'Armor, Bretagne, France, avec Guillaume Ferron sieur de la Villeguerin.            

    - Le Forestier en 1772. Ce patronyme est cité en 1772 lors d’un décès lequel présente le dit Le Forestier  comme étant chevalier de Bois Fougère. Registre des décès de St-Malo de Dinan 1772…

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Bertrand Quebriat filz de Pierre et Guillemette Couallan ses pere et mere a este baptise sur les fons  de la Magdelaine par discret prestre messire François Longlet subcure de Lanvalay et la tenu sur les dicts fons noble homme Bertyrand Piron sieur de Bois Frouge et pour tesmoin Gillette Piron et autre. Le 25 iesme jour daout 1610. François Longlet.

     

    Boisharouard           

    - Raoul de Monterfils. Noble Ecuyer. Avant 1513. Cité en 1513 lors des réformations en l’Evéché de Dol. Sécrit ici Boays –Harouat. Il est dit aussi dans cet acte propriétaire du Colombier-Lanvallay.Voir Colombier en Lanvallay aussi…

    - Jean de Monterfil, sr de la Garette en Plouer en 1513 et du Bois-Harrouart * Marguerite Malterre (Les armoiries des Monterfils sont présents sur le linteau de porte du manoir de Veauboeuf au Port St-Jean). de sable à l’épée basse d’argent. Pierre Rolland né vers 1580 et flls de Rolland Rolland et de Jeanne Ferron sr et dame de la Croix Verte et des Salles sur la Magdeleine, en Lanvallay, sera propriétaire aussi du manoir de Voeubeuf en Plouer après son père ci-dessus. Le manoir de la Ville es Ollivier, XVIIème,  en Lanvallay également, sera édifié à l’initiative aussi de la famille dite Harrouard. Jean est  dit être  successeur de Raoul Monterfils ci-dessus.lors de cet acte de réformation en 1513.

    - Françoise de Lesen (De Lescu) est dite être, en 1513, propriétaire d’une maison à la sortie du Boays-Harouard pour raison de douaire. (Bien assuré par le mari à sa femme survivante).   

    - Guillemette de Monterfil * Guillaume de Lescu sr de la Samsonnais ou Samsonnaye en Lanvallay, fille de Jean de Monterfil et de Marguerite Malterre ci-dessus.. Union faite vers 1520…           

    - Georges de Neuville  né vers 1570 *  Charlotte Josse ; Charlotte Josse, leur fille née en 1596, sera nommée par Roland de Neuville et par Jeanne Marot.

     - Henry Ernault né en 1629  *  Catherine Moysan de Kervegan ; frère de François Ernault sr du Colombier en Lanvallay et fils de Pierre Ernault et de Guillemette Hamon, sr et dame du Pont d’Amourette ;  juge criminel à Rennes. (Seigneur du Boisharouard, il prend possession de la seigneurie de la Roche Geslin en 1675. Il construit une chapelle en l’église de St-Gravé. Il est débouté de sa noblesse en 1672. Voir Colombier en Lanvallay.ce patronyme semble être à l’origine de la construction du manoir de la Ville es Ollivier en lanvallay, manoir délimité par les terres dites du Bois Harrouard)

     

    Bon Espoir   

    - Gillette de la Vallée née vers 1580 et citée au baptême de Jan Sévigne né en 1617. Archives de Lanvallay, image 250…Elle est apparentée à Jacques de la Vallée, sieur de la Conninais en Taden. Voir acte de baptême de Taden, Image 33. Il est toutefois possible que cette même terre ait été une terre assise en la paroisse de Taden cette commune possédant, elle aussi, une terre avec la même appellation.

     

    Bouexière [ ou la Boixière terre et ancienne métairie située en Lanvallay. Elle sera en le milieu du XIX siècle un relai à chevaux pour les côches se rendant à Rennes. Au pied de l'actuelle ancienne métairie ou relais se trouve, à moitié recouverte par un poste de transformation EDF, un ancien lavoir alimenté hier par la fontaine de Saint-Valay. La légende veut voir en cet endroit l'ermitage en lequel Se moine Balao, ou Saint-Vallay, fondateur de la paroisse de Lanvallay pour cette même légende, s'isolera ]  

    - Olivier Gigot * Carize Mouton. Cité en 1623 au baptême de Ollivier Lambert. A.R. de Lanvallay image 369. Voir aussi Lande…

    - Macé Gigot né vers 1625  *  Jacquette Mesnage ; fils d’Olivier Gigot et de Carize Mouton ; fille de Macé Mesnage et de Jacquette Chevrel, sr et dame de la Salle à la Magdeleine du Pont en Lanvallay.

    - Pierre Lucas de la paroisse de d’Envay ou Lanvallay * Catherine de Baudry en 1660.

    - Bernard Louvain cité sieur de la Bouexière lors de la naissance de son fils le 12/02/1712. Epoux de Janne Guerin. A.R. de Lanvallay image n° 446.

    - Bernard Tourenne * Jeanne Guérin née en 1669 et fille de Gilles sr de Hauteville (la famille de Hauteville  fut dite seigneur de Pelineuc dans le milieu du 17ème      siècle)                                                                                                                          - Dame Claude Ladvocat décédée en 1721 à l’âge de 81 ans. Voir aussi Motte-Labbé.                                                                                                                          - Entre 1850-1870 installation en ces murs de la famille L'Hermite.                          -   Le Banquier Bazin en 1922 sera ici même propriétaire de la ferme. Celui-ci sera à Dinan le fondateur de rue de la Ferronnerie de la BNCI  celle-ci plus tard, devenue la BNP, s'installant Place Duclos.

    Champs-Gallées      

    - Pierre Oren  né vers 1585 *  Jacquemine Picot ; apparenté aux Oren sr de la Hamelinaye en Evran.

    - Guillemette Oren née en 1610 ; fille des précédents ;  nommée par Antoine Oren sr de la Hamelinaye.

    - Thomas Oren né en 1618 *  Yvonne Bonfils ; fils de Pierre Oren et de Jacquemine Picot ci-dessus ; docteur en médecine.

    - Pierre Oren né en 1621 * Jeanne Lesné ; frère du précédent ; docteur en médecine ; dlle de Pélineuf . Union faite en la chapelle Ste-Anne. Cette dernière était située en Lanvallay sur la route de Dol de Bretagne, en face de l’actuelle  fontaine des Abreuvoirs…).

    - Thomas Oren né en 1649 ;  fils des précédents ; prêtre, docteur en théologie, Scholastique, vicaire-général et official de Dol

     

    Champsgérault                               

    -Jean Nicolas né en 1563 *  Jeanne Martin ; fils de Pierre Nicolas et d’Hardouine Hamon sr et dame de la Touche en lanvallay ; aloué de Dinan ; voir aussi la seigneurie de la Touche en Evran

    - Messire Jean Nicolas né en 1595 * Louise Le Vayer (dlle de Clayes) ; fils des précédents ; conseiller au parlement de Bretagne ; inhumé aux Jacobins

     

    Champsguérards     

    - Macé Marot  né avant 1581 * Guillemette Rolland ; fils de Jean Marot sr du Cheminneuf en lanvallay ; fille de Rolland Rolland ;  voir Chemineunf aussi…

    - Nicolas Lambert né vers 1620 * Jeanne Guerin de Lanvallay ; fils de Julien Lambert et de Guillemette Leroy sr et dame de la Salleverte ;  écuyer

    Châteignerais         

    - Jean Lerenec né en 1600 ; fils d’Alain Lerenec et de Marie Bonfils sr et dame de la Touche.  La  terre de Châteigneraie est située tout à proximité de la terre dite du Bois Collin, terre ayant appartenue à Simon Lerenec. Jean Lerenec ci-dessus est le petit fils de Françoise Hamon, sœur d’Hardouine Hamont dame du Gisleau en Saint-Piat, commune de Lanvallay aussi.

                                         

    Cheminneuf 

    - Jean Marot né avant 1550 *  N…, décédé en 1581 Marot en Bretagne. D'azur à la main dextre d'argent, accompagnée d'une étoile d'or en chef, du côté dextre.

    - Macé Marot * Guillemette Rolland ; sr et dame du Chemin Neuf ; Macé décéde après 1630 ; cité en 1597 au baptême de Macée Durand ;  fils du précédent (leur pierre tombale, découverte en juin 2000 a été retrouvée là où s’élevait hier le prieuré de la Magdeleine au pont à Dinan. Elle est exposée à la maison de la Rance : Cy est la sépilture d’honorables gens Mafé Marot et Guillemette Rolland dame du Cheminneuf. Sans Hoirs. 1605 ).

    - François Marot * Jeanne Legault ; frère de Macé Marot ci-dessus.

    - Olivier Guérin * Jeanne Jan  née vers 1590. Jeanne Jan est le belle-sœur de Gillette Marot, fille de Macé Marot et de Guillemette Rolland ci-dessus.

    - Thomas Guérin cité en 1651 au baptême de Thomas Juhanneaux ; image 202 archives de Lanvallay

    - François Asseline  * Perrine Guérin. Il est présenté comme étant sieur du cheminneuf en 1723

    - Thomas Asseline noble homme né vers 1700  *  Jeanne Marie Anne Quétisan. Fils très probable de François Asseline et de Perrine Guérin ci-dessus.

    - Marie-Jehanne-Emanuelle Asseline, fille des précédents, née en 1724. AR de Lanvallay image 569.

     

    Chesnay        

    - Raoul Mesnaige ou Mesnage né vers 1570 * Marie Guérin. Il est cité en 1601 comme parrain de Jeanne Oren. Jeanne Oren  à pour cousine Guillemette Oren, fille de Pierre Oren et de Perrine Marault ; Guillemette sera nommée par Julien Aoustin sr de la Vigne. La famille Oren, sera propriétaire, quant à elle, de la terre dite des Champsgallais en Lanvallay aussi.

    La Chesnaie, en Tressaint donc, commune de Lanvallay, est située pas très loin de la terre de Rochefort, en Lanvallay aussi. Voir François Mesnage sr de Rochefort…).

     

    Clos   

    - Julien Serizay né en 1623 * Jacquemine Leroy; fils de Guillaume Serizay et d’Hélène Gillier sr et dame du Ruzy ; syndic de Dinan. Il fut l’un des premiers directeurs de l’hôpital de Dinan, il en est nommé en 1685.

    Les Clos, terre située au port de Dinan, sur la rive de Lanvallay, aujourd’hui le musée de la Rance,  seront en 1718 la propriété d’un Leroy ; acte de vente de Madame Turpin à la Magdeleine en 1711. Le patronyme Serizay sera propriétaire, au 17ème siècle, du château de Grillemont en lanvallay, terre s’élevant au dessus du port de Dinan, même rive.

    - Louis Leroy né vers 1690 * Janne Chevillard

    - Marie-Louise Leroy née en 1624, fille des précédents, elle aura pour parrain et marraine Jean-Baptiste Thomas Anger dit sieur Beauvais et Perrine Guerin. A.R.de Lanvallay image 567.

    - Bertrand Ménard né en 1622 * Anne Legault, fille de Jacques Legault et d’Yvonne Rillet tous deux sieur et dame de Vildé et du Fresne ; notaire royal.

    - Denise Menard, fille de Bertrand ci-dessus, né en 1655.

    - Pierre Hubert sieur du Clos cité en 1717. A.R. de Lanvallay image 493.

     

    Colombier

    - Raoul de Monterfils. Noble Ecuyer. Avant 1513. Cité en 1513 lors des réformations en l’Evéché de Dol. Voir Bois-Harouart en Lanvallay aussi…

    - François de Monterfils. Voir Samsonnais ; Bois Harouard…

    - Gilles de Lescu, fils de Roland de Lescu et de Catherine de Vigneuc décédés tous deux vers 1570, sr et dame de la Samsonnays en Lanvallay ; seigneur du Colombier-Lanvallay et de la Mancelière (Baguer-Pican, 35), épouse le 15 août 1575 à Baguer-Morvan (35) Louise Bertrand, dame de Launay-Bertrand, fille de Guillaume Bertrand, sieur de Launay-Bertrand, et de Marie d'Acigné.

    - Jacques de Lescu, seigneur du Colombier-Lanvallay et de la Mancelière, fils des précédents et chevalier de Saint-Michel, décédé le 10 mai 1631, inhumé le 12 du même mois en l'église de Baguer-Pican (35), épouse le 13 juillet 1605 Marguerite de la Fontaine, dame de Bréhigné.

     - François Ernault né en 1625 *  Françoise Richaume ; neveu de Simone Ernault ci-dessous ;  fils de Pierre Ernault et petit-fils de Robert Hamon et d’Hélène Maingard ; cousin de Gilles Pleuvier ci-dessous. Il est le frère d’Henry Ernault seigneur du Boisharouard . (La famille Harouard de Lanvallay est reconnue pour être les batisseurs du manoir de la Ville-es-Ollivier ; ce manoir fut construit au 17ème siècle. Tout près de ce manoir, à l’angle de la propriété, commence l’impasse du Bois Harrourd menant en face des ramparts de dinan. L’une des tours de ce ramparts,située en face de ce manoir, fut appelée aussi tour Harourd…).

    - Françoise Richaume ci-dessus citée comme marraine de Françoise- Julienne Martel née en 1683 ; dite dame du Colombier et seigneur de Lanvallay…

    - Gilles Pleuvier né en 1650  *  Marie Lerenec. Elle est la fille de Thomas Lerenec ( frère de Nicolas Lerenec sieur de la Landeboulou en Lanvallay aussi) et de Simone Ernault. Cette dernière est la fille de Guillaume Ernault et de Simone Boulliart, sr et dame du Pont d’Amourette.

    - Jacques de Serville né vers 1620  *  Perinne Leroy ;  fils de Guillaume de Serville sr des Vieilles-Rivières en Evran demeurant à la Landeboulou en Lanvallay,  lui même cousin de Julienne Gillier, épouse d’Alain Maingard sr de Belestre.

     

    Cornican  "Conican, Coniquan"     

    - Bertrand Percevault * Raoulette Labbé ; né vers 1580 et cité au baptême de Bertranne Barbier née en 1615. Archive de Lanvallay, image 231. En 1836, sur le registre cadastral de la commune de Lanvallay, cette terre et sa maison fera partie intégrante des biens de la famille seigneuriale des Serizay de Grillemont. Reprendre le chapitre consacré ici à ce château.

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Bertranne Barbier fille de Guillaume et de janne Du Val ses père et mère a este baptize sur les fons de la Magdelaine du pont à Dinan par discret Dom Jan Prioul subcuré de la paroisse de Lanvalay et a este tenu sur les fonds par honeste homme Bertrand Parcevault sieur de Coniquan assisté de Janne Parier ses parain et marainne  faict le dix ouict iesme jour d'octobre mil six cent quinze. Guillaume Barbier, Jehan Prioul,  J.Guibert, F.Marot, F.Lebret. B.M.S. Lanvallay

     

    Courbure                             

    - Julien Aoustin né en 1642. Petit-fils de Julien Aoustin,  Chirurgien,  et de Françoise Cohue, sr et dame de la Vigne…

    - Fief appartenant aux Chanoines de St-Malo cité en 1677 sur le registre de réformation de 1677. 2 A 82 in ADIV.

     

    Croix                                    

    - Raoulet Sarcel, sr des Crouez ou des Croix décédé en 1521 ; sa pierre funéraire est située dans la cour des Cordeliers de Dinan.

    - Maurice Picot né vers 1550 *  Marie Sarcel ; petite fille éventuelle de Raoulet Sarcel ci-dessus.

    - Macé Picot né vers 1570  *   Bertranne Hamon ; fils des précédents ; voir aussi Moinerie. Il sera dit sieur de Lanvay (pour Lanvallay ?) lors du baptême de Macé Aubry en 1599. Voir le texte sur l’origine patronymique du mont en va. Pierre tombale de Raoulet Sarcel aux Cordeliers : un écusson portant trois sarcelles…Cy-gist noble bourgeois Raullet Sarcel en son vivant sieur du Crouez qui décéda le XXVIIIe jour de janvier MVcXXI

    - Guillaume Picot né vers 1570, frère du précédent ; son nom est inscrit comme trésorier sur l’un des piliers de la voûte de St-Sauveur ; trésorier de la dite paroisse

    - Jean Picot né en 1593  *   Olive Locquet ; fils de Macé ci-dessus ; voir aussi Moinerie ; apothicaire ; inhumé dans la chapelle St-Roch de St-Sauveur  de Dinan.

     

    Croix ou Croix Rolland

    - Nicolas Rolland né vers 1575  *  Olive Hudebert ; fils de Rolland Rolland sr de la Croix-Verte à la Magdeleine ; voir aussi Vieillefosse…                          

    - Julienne Rolland  *  Jean Lechappelier sr et dame de la Champagne et de Cucillé ; fille des précédents ; inhumée à la Magdeleine du Pont

    - Jean Rolland né vers 1600 *  Charlotte Vannard, fils de Nicolas Rolland ci-dessus,  procureur syndic de Dinan ; inhumé aux Cordeliers

    - Pierre Rolland né en 1634 *  Jeanne Agan et Jeanne Desdouit, fils de Jean  Rolland ci-dessus. Trésorier de la fabrique de St-Malo en 1676 et maire de Dinan ; inhumé aux Cordeliers.

     

    Croix

    - Jacques Lerenec né vers 1560 et cité en 1595 comme parrain de Maurice Chevalier, fils  de Nicolas Chevalier et de Jeanne Lerenec

    - Antoine Lerenec. Né vers 1550. Cité en 1583 lors du baptême d’Antoine Lerenec ci-dessous et présenté comme étant le cousin germain de son père, Guillaume Lerenec sieur de Beauchesne. Parent très probable de Jacques ci-dessus.

    - Antoine Lerenec né le 09/05/1583  *   Gillette Cochart ; fils de Guillaume Lerenec et de Janne Nicolas, tous deux sieur  et dame de Beauchesne ;  petit fils de Pierre Nicolas sieur du Gisleau et de la Touche et neveu supposé de Jacques Lerenec ci-dessus. Lors de son baptême, il reçut le nom porté sur les St-fonds du baptême par Antoine Lerenec sieur des Croix lequel est alors présenté comme étant le cousin germain de Guillaume Lerenec de Beauchesne, son père. Sont cités aussi mais comme simples témoins, lors de son baptême, et Jan Lerenec dit l'aisné, lui même fils de Macé Lerenec dit sieur de la Touche et Bertranne Bagot dite femme de Nicolas Lerenec sieur de la Moynnerie. 

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Antoine Lerenec fils Guillaume Le Renec et Janne Nicollas sa femme sieur et dame de Beauchesne a esté baptisé sur les fonds du baptesme en ceste eglize parochialle de Saint-Malo de Dinan par Messire Gilles Guillou subcuré dicelle églize et l'a tenu sur fond et donna le nom messire Anthoine Le Renec sieur des Croix cousin germain du dit Guillaume assisté pour tesmoins de Jan Lerenec Lesné  fils Macé Lerenec sieur de la Touche et Bertranne Bagot femme Nicollas Le Renec sieur de la Moygnerie, les soubz signés et plusieurs autres le lundi près midi feste de Saint-Nicoalas neufiesme jour de may mil cinq centz quatre vingt troys.

     

     

    - Pierre Leroy né en 1597  *  Olive Dupré ; arrière petit-neveu  de Macé Lerenec sr de la Touche en Evran,  lui même beau frère de Pierre Nicolas ci-dessus ; notaire royal.

    - Macé Leroy né en 1626 * Roberte Fleury, neveu de Pierre Leroy ci-dessus et  fils de Jean Leroy sr de Grabuisson

    - Jeanne Leroy née en 1668, fille de Macé Leroy et de Roberte Fleury ci-dessus

    - Pierre-Jean Leroy né en 1671, frère de Jeanne Leroy ci-dessus

     

    Croix-Verte  

    - Rolland Rolland né vers 1550 *  Jeanne Ferron ; voir aussi les Salles…. Rolland Lereffaict  né en août 1581, sera nommé par Rolland Rolland sr de la Croix Verte en Lanvallay ; Jeanne Lereffaict, sa sœur née en 1584, sera nommée par Jeanne Rolland, épouse de Guillaume de Serville sr de la Jéhardière en St-Pierre de Plesquen. Avons nous ici deux parents probables en Jeanne et Rolland Rolland.

    - Pierre Marot * Janne Trédéhan, petit-fils des précédents, cité en 1623 au baptême de Janne Baujan. A.R. Lanvallay image 367.

    - Guillemette Rolland * Macé Marot sieur du Cheminneuf ; mère de Pierre Marot ci-dessus et fille de Rolland Rolland ci-dessus. A.R. de Lanvallay image 510.

     

    Ferme des Clos                                

    - Gilles Gautier * Françoise Lemy ; petite fille de Laurent Lemy maire de Léhon en 1791.

     

    Fosses            

    - Gilles Roche né vers 1590 * Hardouine Vallée cités tous les deux en 1631 au baptême de Hardouine Vallée. A.R. de Lanvallay image 543.

    - Philippe Leforestier cité en 1668 au baptême de Jeanne Rolland, fille de Pierre Rolland sieur des Croix en Lanvallay. Jean Leforestier, fils de Briand  Leforestier et de Catherine Guitton, serra nommé par Jean Guitton sr de la Lande-Boulou en Lanvallay né vers 1570. Les Fosses sont situées sur le territoire de Tressains, proches du manoir de la Grand-Cour.

     

    Fromentel                            

    - Jean Porée décédé en 1626…

    - Guillaume Porée né en 1619 *  Thomasse Bonfils née en 1612 et arrière petite-fille de Pierre Nicolas sr de la Touche en Evran ;  fils de Guillaume Porée et de Jeanne Bagot sr et dame du Fourdoré ; inhumé aux Cordeliers en 1687.

    - Jan Porée né vers 1700 *  Jeanne Blondeau ; petit-fils de Jacques Porée sr de Lespinay ; propriétaire à la Magdeleine,( ils demeuraient en leur maison de la Soudrais en Pleudihen.) Jeanne Blondeau ci contre fut inhumée à St-sauveur dans la Chapelle de St-Michel au côté de sa sœur.

    - Du Breil le Breton, propriétaire vers 1830.

     

    Gislaut ou Gileau en Saint-Piat

    - Pierre  Nicolas né vers 1535 * Hardouine Hamon , sr du Gislaut ; voir aussi Touche en Evran…Greffier d’Office de la Cour de Dinan

    (Il faut noter ici l’union faite entre Margueritte Nicolas et Yvonet Guitton né en 1430 ; leur arrière petit-fils, Jean Guitton, épousera Elisabeth Bodin. Si nous ne pouvons pas faire ici le rapprochement certain entre la famille de Pierre Nicolas et celle de Margueritte Nicolas, nous pouvons noter cependant la présence du patronyme Bodin présent sur la région de Lanvallay aussi).

    .- Thomasse Nicolas née vers 1580 * Jean Bonfils sr de la Villeorieux ; fille de Pierre Nicolas ci-dessus.

    - Jean Bonfils né en 1598 * Macée Serizay ; fils de Thomasse Nicolas, mariés dans la chapelle de la Garaye ; conseiller du roi et son procureur à Dinan

    - Jean Bonfils né en 1621 *  Jeanne Jounin et Gabrielle Robiou ; fils de Jean ci-dessus et cousin de Yvonne Bonfils dame des ChampsGallées en Lanvallay.

    - Julien-Gilles Bonfils né en 1657 *   Noëlle Guérin ; fils de Gabrielle Robiou ; Notaire royal et procureur, syndic de Dinan.

     

    Grillemont en Lanvallay ?        

    - Dufresne vers 1540. Gilles Du Fresne sur un acte de dénombrement daté de 1556 devait impôts,  en cette année 1556,  au prieuré de la Magdeleine du pont à Dinan. Jean Dufresne sera le parrain de Robert Sarcel né en 1526, fils de  Pierre Sarcel et frère de Christophe Sarcel. Tous deux semblent être apparentés à Christophe sarcel sieur des Croix en Lanvallay. Aux  côtés de Gilles, son cités redevables des mêmes impôts aussi, Marye Aubry et ses enfants, Didié Chevallier, Hamon Paumeret, Jéhen Marquer, Ollivier Bretaigne, Morice Mesnage, Ollivier Jéhan pour Jan, Guilaume Souchart, Roger Aubry, Maye Paraiau, André Provost, Robin Adam, Jullien Taforel, Macé Taforel, Robine Gicquel, Richarde Harel, Dom Brain André, Jean Bertié pour Bertier, Cristoffe Sarcel et Gilette de la Porte. Le Prieur commandataire de la Magdeleine, en 1556, était alors maître Pierre Ferron, frère de Jeanne Ferron, épouse de Rolland Rolland alors propriétaire sur le quartier de la Magdeleine. La nièce de Pierre Ferron, Guillemette Rolland, sera dite Dame du Cheminneuf…).

    - Gille du Fresne cité comme parrain de Marie Cochart née en 1540.

    - André Dufresne cité comme parrain d’André Jugan né en 1616 et d’André Briant né en 1624

     

    Grillemont   

    - Hardouyne Serizay née vers 1580 et citée au baptème de Hardouyne Allot, fille de Macé Allot et de Janne Boudeaux.Archives de Lanvallay page n° 235

    - Jacques Serizay né le 12 octobre 1601, fils d’Alain Serizay et d’Hélène Nicolas sieur et dame des Grandschamps en Dinan et frère d'Hardouine ci-dessus. Voir acte de baptème de Jacques Labbé né en 1622, archives de Lanvallay. Avocat à la Cour. Frère et soeur tous deux de Pierre serizay, la terre de Grillemont sera transmise à leur neveu à tous deux, Pierre Serizay lequel est le fils du dit Pierre Serizay et de Françoise Lerenec son épouse. Cette transmission laisse à penser que la terre noble de Grillemont était alors peut-être le bien des parents et d'Hardouine, et de Jacques et de Pierre Serizay, à savoir Alain Serizay et Alaine Nicolas tous deux nés vers 1560.

    - Bertranne Serizay née en septembre 1634, fille de Pierre Serizay, (frère de Jacques Serizay ci-dessus) et de Françoise Lerenec, sr et dame de la Gastinais et petite fille de Nicolas Lerenec sr de Landeboulou.

    - François-Hyacinthe Serizay né en 1668 * Marie-Julienne de Miniac ; petit-fils de Pierre Serizay ci-dessus et de Françoise Lerenec ci-dessus ; arrière petit-fils de Nicolas Lerenec sr de la Landeboulou et arrière petit- fils d’Alain  Lerenec sr des Grandschamps et d’Hélène Nicolas dlle du Gislaut Serizay de Grillemont en Bretagne. Écartelé : aux 1 et 4 d'azur à la fleur de lys d'argent en cœur, accompagnée de trois roses d'or, posées 2 et 1; aux 2 et 3 d'argent à trois guidons de gueules, les lances hautes, posées en pal.  (La terre dite de Landeboulou, en Lanvallay, est située en face de la propriété dite de Grillemont, château des Serizay…)Décédé en Lanvallay à l’age de 60 ans le 17/02/1728, inhumé dans l’église paroissaile de Lanvallay. Archives de Lanvallay image 590.

    - Françoise Serizay inhumée dans le cimetière de Lanvallay en 1719. A.R. de Lanvallay image 510.

    - Pierre-Jean Serizay né en 1706 *  Marie Jonché ; fils du précédentet écuyer.

    - Pierre-Clément  Serizay *  Hélène-Marie-Magdeleine Garbin de la Chesnaye ; fils du précédent ; capitaine des Dragons, chevalier de St-Louis                               - Clémentine Serizay de Grillemont * Adrien-Marie-Joseph Urvoy de Saint-Mirel lequel fut anoblit par lettre patente le 30/03/1816. Fille des précédents.                   - Pierre Serizay * Marie-Françoise Lanjourbaut de la Pochère; seigneur de Grillemont, chevalier, né le 23/10/1787. Frère de la précédente.                                - Pierre-Louis Serizay * Caroline-Emma Guerin; seigneur de Grillemont né le 09/08/1823. Fils des précédents.

    - Pierre Raoul Serizay dit de Grillemont, fils des précédents né vers 1850.

    - Artur-Joseph Serizay dit de Grillemont, frère du précédent.

    - Fernand 1er  Le Fer de la Gervinais décédé au château de Grillemont le 30/11/1919 et arrière petit-fils de Clémentine serizay ci-dessus.

    - Fernand 2ème du nom Le fer de la Gervinais * N. Lescane. Possesseur de la maison noble de la Nourais en Léhon, il possède aussi la métairie et la terre du Réhanet aussi en Lanvallay. Maire de Léhon.

    - Me N.Le Fer de la Gervinais * N.Aimé; général; fille des précédents.

     

     

    Herviais

    - Jean Lefrançois né vers 1550 * Catherine Ferron ; voir aussi de Launay. Il existe en Lanvallay un lieu dit ou village nommé les Herviais à la sortie des Croix. Terre appelée ainsi sur les plans napoléoniens de 1811. La famille Lefrançois sera également propriétaire d’une terre dite les Rochettes. Une terre de ce nom existe également en Lanvallay…

    - Jan Lefrançois né vers 1580 * Janne Lerenec et Françoise de Serville. Fils des précédents.

    - Richard Lefrançois né vers 1580, frère de Jean Lefrançois ci-dessus.

    - Jean Perrier né en 1607, fils de Jean Perrier et de Françoise Lefrançois sr et dame du Fief. Françoise Lefrançois est la  fille de Catherine ci-dessus.

    - Bertrand  Lefrançois  frère de Richard ci-dessus  *  Jacquemine Bagot ; voir aussi Pépinière…

    - Mathurin Lefrançois né en 1645 * Charlotte Lechapellier, petit fils de Bertrand ci-dessus ; trésorier de St-Malo en 1676.

     

    Lande

    - Olivier Gigot né vers 1560 *  Julienne Jan ; apparenté à Thomas Gigot sr de la Salle-Epis. Maurice Jan est cité comme étant propriétaire sur le quartier de la Magdeleine en 1556 ; voir acte de dénombrement du prieuré de la Magdeleine du pont de Dinan.

    - Olivier Gigot né en 1584 *  Carize Mouton ;  mariés à Lanvallay en  1614…fils des précédents ; inhumé dans le Cœur de Saint-Sauveur de dinan. Voir aussi Bouexière en Lanvallay.

    - Jean Gigot né vers 1620, recteur de Lanvallay ; fils des précédents.

    - Zacharie Gigot né en 1674 *  Louise Jascob ; fils de Gilles Gigot sr de Courchamps et petit-fils des précédents.

    - Claude Leforestier né vers 1600 et cité au baptême de Claude Moizan né en 1622. Image 19 archives de Lanvallay…

     

    Landeboulou ou  Lande-Boulou    

    - Jehan Guitton né vers 1500 et cité en 1540 à la naissance de Perrine Duval. Image 48 SSD. (il était aussi le parrain de Jehanne Guyton ou Guitton née en 1533, fille de Thomas Guyton et de Françoise Lecoqc, sieur et dame de Léchap en Léhon. Jéhan Guitton ci-dessus, sieur de la Landeboulou, s’écrit sur cet acte : Jehan Guyton…Archive de Léhon, image 20. Ce baptême implique un lien de parenté très proche entre Jehan Guitton de la Landeboulou et Thomas Guyton dit seigneur de Lechapt. Etaient ils deux frères tous deux  propriétaires, en autre, de deux terres étendues et séparées l'une de l'autre par la rivière de Rance ?).      Nous avons déjà expliqué, dans un autre chapitre, que la plus part de ces notables appartenant à l'Economie de la communauté de ville de Dinan étaient probablement tous multi-propriétaires. Cela fut le cas de Jehan Guitton lequel était aussi propriétaire, en 1526, d'une maison et de sa terre assises toutes deux au plus près du château de Dinan, ensemble de biens sur lequel Jehan Guitton devait en impôts seigneuriaux, à la Fabrique de Saint-Sauveur de Dinan, 18 sous de rentes. Toutefois, Guillaume Du Fay, capitaine du dit château de Dinan, peu de temps après, pris une partie du jardin de Jehan Guitton ce fait divisant alors équitablement entre eux ces deux mêmes personnages la rente seigneuriale due à la dite Fabrique de Saint-Sauveur de Dinan, Jehan en devant plus que 13 sous et le capitaine du château 5 sous. Cet acte est important dans la mesure ou il nous confirme ce principe de multi-propriété. M.E.Monnier. Dinan, mille ans d'Histoire. Page 252-253.

    - Jean Guitton né vers 1570 ; petit- fils probable du précédent…Cité comme parrain au baptême de Jean Leforestier, fils de Briand Leforestier et de Catherine Guitton. Jean Leforestier sera également nommé par Guillaume Legault sieur de la Landeboulou ci-dessous. La présence ici, autour de ce même baptême, de deux sieurs dit tous deux de la Lande-Boulou, implique forcement la présence, sur cette dite terre dite de la Landeboulou, d'au moins deux manoirs distincts.

    - André Leforestier né vers 1580.  Rechercher l’apparenté entre le dit André et Briand Leforestier ci-dessus.

    - Guillaume Legault né vers 1570  *  Denise Marot ; procureur et greffier au présidial de Dinan et avocat de roi de Dinan aussi; économe de l’hôpital en 1614,. Il sera le beau-frère de Macé Marot sr du Cheminneuf à la Magdeleine en Lanvallay.

    - Nicolas Lerenec né vers 1567 *  Bertranne Roumain ; fils de Nicolas Lerenec sr de la moinerie et de la Noë

    - Pierre Ménard né en 1634  * Jeanne Vallée (dlle du Rocher) et Jeanne Jugan ; fils de Pierre Ménard sr de la Roberdie ;  voir aussi Boiscollin en Lanvallay. Ces armoiries commprendra également une main posée en Pal.Elles sont toujours présentes aujourd’hui sur l’unes des cheminées au manoir de la Landeboulou en Lanvallay. Faut-il ici faire un rapprochement avec les armoiries propres aux Marot ? Les armoiries de Pierre Ménard sont : d’Azur à la main d’argent posée en pal, issant de flamme de gueules.

    - Toussaint-Jacques Ménard né en 1682  , fils de Pierre Ménard ci-dessus

    - Toussainte-Marie Ménard née en 1703 ; fille de Pierre Ménard sr de la Hunnelais ; petite fille de Pierre Ménard ci-dessus

    - Toussaint Ménard né en 1702 *   Pétronille Lemeignan ; frère de Toussainte ci-dessus ; trésorier de St-Malo en 1734

    - Ménard de la Landeboulou, commandant en second du Courrier de Bourban de la Royale compagnie lors de sa campagne de France au Sénégal en 1732, frégate de la compagnie des Indes jaugeant 130 tonneaux avec 10 canons

     

    Lohier ou Lozier                 

    - Amaury Richeux né vers 1550  *  Janne Bodot. Il est cité sieur du Lohier le dernier jour d'Aoust de l'année 1585 lors du baptême d'Amaury Bodot fils de Pierre Bodot et de Janne Fauvel. A.R.St-Malo de Dinan, image n° 66. Il est cependant cité dès l'année 1582 sur une Minute relatif à un bien qu'il possédait au plus près du prieuré de la Magdelaine au port de Dinan. Ce semble semble être le Puits de la Maison dite Tourandel lequel puits existe toujours aujourd'hui, c'est l'actuelle fontaine située dans le bas de la rue de la Madeleine. Il devait comme impôts, au seigneur Prieur, un premier impôt représentant 12 boisseaux de froment et 1 chappon quant il devait, pour le puits de la Maison Tourandel, un second impôt de 8 soubz. Au côté d'Amaury, pour ce même puits, plusieurs propriétaires étaient eux aussi soumis à ce même impôt lequel était différent d'un propriétaire à l'autre. Ainsi Roger Durand devait quant à lui 10 soubz monnoye, Guillaume Souquet 3 soubz monnoye, Raoullet Souchart et ses consorts dix soubz monnoye et Rolland Rolland, père de Guillemette Rolland, la Dame du Cheminneuf, 3 soubz 6 deniers monnoye. Voir une partie de cet acte en bas de ce chapitre.                    Au travers d'Amaury, nous semblons pourvoir avoir la confirmation du fait que certains hauts personnages, alors  propriétaires sur les hauteurs du plateau Cotissois,  étaient également propriétaires d'autres biens relevant géographiquement et financièrement directement du prieuré du Pont à Dinan. La terre dite du Lohier ne peut prêter ici à aucune confusion, les enfants d'Amaury Richeux ayant été souvents témoins à des baptêmes réalisés en l'église paroissiale de Lanvallay.

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Amaury Bodot filz de Pierre et de Janne Fauvel ses pere et mere a este ce jour baptise sur les fons de l'eglise Sainct Malo de Dinan par discrect messire Gilles Guillou subcure dicelle et la tenu sur les dictz fons honorable Amaury Richeux sieur du Lohier et pour tesmoings Francoy Fontaine  et Gillette Hellon le dernier ultime jour jour daougst an mil cing centz quattre vingt cinq. Amaury Richeux, Thomas Bodo, Julien Josselin, Estienne de Blarv(u), Adrien des Douhets

     

     

    - Eustache Richeux né vers 1580 * Thomasse Guibourg. Leur enfant, Jan Lericheux sera nommé dans l’église de la Magdeleine du Pont à Dinan.

    - Amaury Richeux né vers 1600  *  Jeanne Guérin ; enfant très probable du précédent.  Cité honorable homme en 1625 au baptême d’Amaury Barré, image 60 archives de Lanvallay. Leur fille Julienne verra le jour en 1636, image 61 des mêmes archives.

    -  Richard Richeux  né en 1609 et cité au baptême de Julienne Séquart née en 1624  (fille de honneste homme  Artur Séquart et de honneste femme Louise Richeux) ; image 23 archive de Lanvallay

    - Guillaume Morin fils de Tanguy Morin et de Thomasse Morin décédé à la métairie du Lohier en Lanvallay en 1711.A.R.  Lanvallay image 433.

     

    Mare   

    - Raoul Legault né en 1642 *  Françoise Cohue, cette dernière décédant à Tressaint en Lanvallay ; fils de Jean Legault et d’Olive Durand et petit-fils des précédents ; inhumé à St-Sauveur ; trésorier de St-Sauveur

    - Raoul Legault né en 1673 ; fils des précédents.                                                       - Jacques Durand cité le 15/010/1742 au baptême de Jacques Lerenec né à Tressaint.

    - Maistre Jan Asseline sieur de la Mare décédé à l’âge de 112 ans et inhumé dans l’église de la Magdeleine du Pont en 1722. A.R. de Lanvallay image 538.

    - Pierre Ferté de la Mare cité en 1719 lors de l’inhumation de Pierre Taupin. A.R. de Lanvallay image 505.

     

    Magdelaine                                                                                                                        - Gillier Armel, Trésorier et fabriqueur de l'église de la Magdelaine du pont en 1643.

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

    Le prit papier contient deuc ents feuilletz compris et a este numroté par nous. Jan Vaugrenat Recteur de Lanvalllay et Pierre Marot sieur du Mottay et Gilles Armel thresorier et fabriqueur de l'églize de la Magdelaine et a esté achap... en dernier dicelle fabrique. Le permier jour de febvrier mil six centz quarante trois. Signent Vaugrenat, Pierre Marot

     

     

    Mezerais                              

    - Guillaume Chertier né vers 1565  *  Julienne Pigeart

    - Julien Chertier né en 1588  *  Nicole ou Nicolasse Guérin ; fils des précédents. Cités en 1632 au baptême de Collasse Ermel. A.R. de Lanvallay image 559.

    - Guillaume Chertier  né en 1627  *  Guillemette Oren ; fille de Pierre Oren sr des Champsgallées et de Jacquemine Picot ;  fils de Julien Chertier ci-dessus

    - Guillaume Chertier * Jacquemine Picot ; père et mère de Pierre Chertier né en 1629, sr des Bouteilles. Il existe en Saint-Helen une terre dite le Mezerais, terre située tout à proximité de la terre du Tiolais, propriété de la famille Aubry fin 16ème siècle. (Cette terre, dite du Mezarais, se trouve aujourd’hui située à proximité, 300 mètres environ, d’un lieu dit toujours appelé aujourd’hui Le Bois Picot…)

    - Julien Chertier né en 1620  *  Jeanne Jan ; fils de Julien ci-dessus, Jeanne est la fille de Raoul Jan sr de Coetfinet et du Ruzais

    - Jean Chertier né en 1629  *  Noelle Blondeau ; fils de Julien Chertier et Nicolasse Guérin ci-dessus ; fille d’Yves Blondeau sr de la Chapelle. Lors de la naissance ou baptême de Jean, un sieur de  la Tiollais sera ici présent aussi comme témoin…

     

    Pavillon                                

    - Manoir construit à l’initiative de la famille Sarcel, sr des Croiryes en Lanvallay. Il porte la date 1610 inscrite dans l’une de ses pierres.

    - N.H Laurent Legay né en 1622  *  Simone Levayer ; fils de Jean  Legay sr de Vauregnard

    - N.H Pierre-Louis Legay né en 1653  *  Guillemette Feudé ; fils de Laurent ci-dessus

    - Charles Legay né en 1693 et nommé par Charles Feudé sr des Croix en lanvallay aussi ?

    - Gilles Pleuvier  né en 1650  *   Jeanne Bezart et Gillette d’Armaillé ; sr de Boitison aussi… Ce dernier sera inhumé en juin 1719 en l’église de Lanvallay. A.R de Lanvallay image 506.

     

    Pelineuf                                

    - Robin Lesné * Margueritte Trémaudan ; il est mentionné vers 1610…

    - Roger Lesné né vers 1600 (frère du précédent ?) * Françoise Denoual ; elle est la fille de Guillaume Denoual sr du Plessis

    - Denis Lesné cité en 1620 au baptême de Robert Lesné fils de Roger Lesné ci-dessus. Frère probable de Robin et de Roger Lesné ci-dessus.

    - Maurice Lesné né en 1627 * Gillette Meraut ; fils des précédents ; il sera l’un des capitaines de la ville de Dinan. Inhumé le 1 octobre 1699.

    - Christophe Lesné (tantôt Lené) * Hélène Jan née en 1668, dlle de Grandchamp ; capitaine de la ville de Dinan ; inhumé le 07 01 1703 aux Jacobins

    Sous la cinquième tombe brisée par la moitié où il y a une petite concavité, à commencer au tronc de Ste-Rose, le corps de Christophe Lené sieur de Pellineuc antif du Pérou au royaume de Lima…Fils des précédents.

    - Robert Lesné cité en en 1602 comme étant le parrain de Robert Jan.

    - Guillaume Lesné né en 1625 * Olive lhoste,  frère de Maurice Lesné ci-dessus.

    - François de Hauteville, noble homme, époux de Janne Boisnel, tous deux cités au décès de leur enfant le 12/07/1741. A.R. Lanvallay image n°159

     

    Plat d’Etain au port de Dinan       

    - Maison étant la propriété en 1676 du couple Jeanne Vallée et Pierre Ménard sieur et Dame de la Landeboulou en Lanvallay

    Elle était située rue du Petit-Fort à Dinan, au fond de  la cour de l’actuelle maison sise au 49 et 51 de cette même rue. Aujourd’hui disparue, cette ancienne maison comprenait cave, deux chambres hautes sur étage ; elle deviendra une tannerie dans  la plus grande partie du  18ème. Il s’agit d’une grande tannerie située dans un léger renfoncement du terrain de la vallée, ce qui permet à l’établissement de bénéficier en plus du ruisseau du Petit-Fort, d’une petite arrivée d’eau qui coule des champs de la « falaise des Combounaises », coteau nord de la vallée du Petit-Fort. Le bâtiment est long de vingt mètres sur six de profondeur ; il se compose d’un rez-de-chaussée et d’un étage  avec trois travées d’ouverture sur la façade. Une grande cour se trouvant à l’avant du bâtiment, descend jusqu’à la rue du Petit-Fort. La tannerie contien tous les éléments  attachées à la perpétuelle demeure et indispensable à la producton, il s’agit des pleins et des réservoirs qui se trouvent au rez-de-chaussée du bâtiment équipé d’un travail de rivière. L’étage  sert à faire sécher les peaux. Texte d’Eric Duval pris dans son mémoire intitulé Les marchands- tanneurs  du Petit-Fort. Le Pays de Dinan année 2005.

     Propriétaires et tanneurs : Les Teto… L’un des membres de cette famille sera également propriétaire dans cette même rue du Château Ganne ou Maison dite du Gouverneur. ; Ils seront propriétaires de presque toutes les tanneries de cette rue transformée en un immense atelier du cuir.  Leurs bien professionnel,  estimé à plus de 100.000,00 fs, comprendra six différentes tanneries situées toutes au long de cette rue. La Cloutière, maison située aujourd’hui au 64 de cette rue est l’une de leurs anciennes tanneries.

     

    Réhanet        

    - Marguerite Lelièvre, belle-mère de Charles Ménard, dame de Réhanet. (La terre dite le Réhanet en Lanvallay,  propriété hier de la famille Le Fer de la Gervinais, est située en limite de propriété avec le château de Grillemont ; en face se site le château de la Lande Boulou ou Landeboulou. Ce château de la Landeboulou fut la propriété, au 18ème siècle, de la famille Ménard alors sr de la Landeboulou. Le château de Grillemeont est aujourd’hui la propriété de madame Le Fer de la Gervinais, descendante Serizay.  Voir la famille de Serizay propriétaire de Grillemont au 18ème siècle). Il existe toutefois une terre dite le Réhanais en St-Helen…

    - Mlle Dufresne citée en 1747 à la naissance d’Anne Dupont, fille de sa servante et domestique. A.R. de Lanvallay.

    - Me Le Fer de la Gervinais, héritière de cette terre par ses parents Fernand le fer de la Gervinais époux de N. Lescanne.

     

    Rochefort     

    - Françoise Mesnage née en 1671 et décédée à 66 ans, fille de Jean  Mesnage et d’Olive André, tout deux  sr et dame de Lormegay . Françoise est la petite-fille de Macé Mesnage propriétaire de la terre dite la Salle, présente au port de Dinan en Lanvallay…).

     

    Rochettes

    - Gilles Lefrançois né en 1603 * Jeanne Lesné ; fils de Jean Lefrançois et de Françoise de Serville sr et dame de Launay. Olive Lefrançois, sa petite nièce née en 1641, sera nommée par Jean Picot sr des Croix. La terre des Rochettes, probablement en lanvallay, apparaît ici pour la première fois. Le patronyme Lesné est déjà présent sur cette commune dans la seconde moitié du 16ème siècle ; il est alors propriétaire de la terre de Pélineuc dit aussi Pélineuf. Il existe un manoir bâtit très tôt sur la terre des Rochettes…Sa construction  est t’elle décidée par Jean Lefrançois ou bien ce dernier en hérite t’il de sa maman Françoise de Serville ? Ce patronyme étant également présent sur cette même commune…Guillemette Lefrançois, née de l’union Lefrançois-Lesné, sera baptisée en l’église de la Magdeleine du pont à dinan sur la paroisse de lanvallay. Sa sœur Julienne sera nommée par Thomas Cochon sr de la Vigne ; ce patronyme est propriétaire de l’actuel Presbitère situé sur le port de Lanvallay, en la fin du 17ème siècle ; elle se mariera en la chapelle de la Courbure en Taden, chapelle construite à l’extrémité du port de dinan. Son autre sœur, Simone, se mariera aussi avec Macé Mesnage, riche propriétaire terrien assis sur le port de Dinan, côté lanvallay. Jean Lefrançois, fils de Bertrand Lefrançois et cousin direct de Gilles, sera sr des Combournaises, terres assises sur les hauteurs du port de dinan en dinan.Ces détails multiples nous confirment ainsi dans la localisation de cette terre dit les Rochettes, en lanvallay.

    - Guillemette Lefrançois, dlle des Rochettes, elle est baptisée à la Magdeleine ; elle est la fille de Gilles Lefrançois ci-dessus

    - Guillaume Lefrançois né en 1645 * Marie Mustel ; frère de Guillemette Lefrançois ci-dessus.

     

    Rouvrai(ye)s en Saint-Solen          

    - Georges Chastel cité en 1513 lors de la réformation de la noblesse de l’évêché de Dol : Georges Chastel, écuier, sieur temporel de la Rouvraye, représentant Morice Chastel, lequel Morice, représentant noble homme Raoullet Chastel, possède héritages qui furent en roture.

     

    Saint-Piat                             

    - Louis Herbert seigneur de la Massuë et de Saint-Piat et François son frère ; tous deux vivant vers 1669. D’argent à trois fasces d’or

     

    Salle à la Magdeleine          

    - Macé Mesnage né en 1591 *  Jacquette Chevrel et Carize Jan ; fils de Thomas Mesnage et de Macée Hamon ; inhumé en 1654 dans la chapelle St-Pierre de l’église de St-Malo, (de nombreux Mesnage furent inhumés en cette chapelle.)

    - François Mesnage né en 1645 et décéde en 1724 ; fils des précédents

     

    Salles                        

    - Rolland Rolland né vers 1550 *  Jeanne Ferron ; voir aussi la Croix Verte

    - Hamon Apuril né en 1569 * Jeanne Rolland,  fille des précédents ; petit fils de Marie Lambert, marraine de Jéhan Sarcel

    - Jean Mouton né vers 1592 * Carize Apuril née en 1612,  fille de Hamon ci-dessus ;  petit fils de Laurent Porée .

    - Guillaume Mouton né vers 1655 * Jeanne Le Mouton ou Mouton; fils du précédent ; notaire Royal

    - Jeanne Le Mouton ci-dessus *  seconde noce Jean Guillaume sr du Coudray

    - Marie-Thérèse Guillaume née en 1703 ; fille des précédents ; inhumée à St-Sauveur dans la chapelle de St-Michel. Sa sœur, Anne-Esther Guillaume sera inhumée en la chapelle de St-Nicolas.

    - Jacques-Dominique Mouton né en 1682  *  Hélène Merven ; fils de Guillaume Mouton et de Jeanne Le Mouton ci-dessus ; notaire royal, procureur et lieutenant de la milice.

    - Jeanne-Thérèse Mouton née en 1670 ; sœur du précédent ; inhumée à St-Malo dans la Chapelle du Purgatoire

    - Anne-Hélène Mouton  née en 1715 ; fille du précédent ; dlle des …

    - Alain Maingard * Jeanne Lerenec née en 1688 ; héritière des Salle par son père unit en première noce à Jeanne Gigot, petite fille de Carize Mouton ;  avocat et échevin de Dinan ; inhumée à St-Sauveur dans la chapelle St-Roch

     

    Samsonnais                          

    - Thomas de Lescu  vers 1450 * Guillemette de Beauchesne sieur et dame de la Sansonnays.  S’est écrit aussi Sansonnaye, Somsonnaye etc.

    - N. de Lescu * Jacquemine Ferron, fils des précédents  ; dlle de la Ferronnays en Calorguen, elle est la fille de d’Olivier Ferron et de Marie Le Porc de la Chesnaye tous deux sieur et dame de la Ferronnays vers 1450.

    - Gilles de Lesquen (ou Lesen, Lescu…) cité en 1480 sur la liste des teneurs de fiefs des évéchés et de Saint-Malo et de Dol. Peut-être la première forme d’écriture de Lescu…

    - Bonabes de Lesen (Lesquen, Lescu…) cité également en 1480 et représentant Gilles Lesquen ci-dessus lors de la même liste. Peut-être son fils…Il est dit propriétaire du manoir noble de la Sansonnaye en Lanvallay lors de l’acte de réformation de 1513 des évéch »s de Dol et de Saint-Malo.

    - Anne de Lescu * Jean le Chauff sieur de la Motte au Chauff en St-Coulomb. Parente très probable de Gilles et de Bonabes Lesquen ci-dessus. Jean Le Chauff son mari représentera Gilles de Lesen (Lescu) ci-dessus lors de l’acte de réformation de 1513 pour les évéchés de Dol et de Saint-Malo.

    - Guillaume de Lescu  né vers 1500 * Guillemette de Monterfil ;  dit seigneur de la Sansonnaye en Lanvallay, messire, seigneur de Beauvais  et lieutenant du roi à Dinan, fils de  N. de Lescu et de Jacquemine Ferron ci-dessus. Fille de Jehan de Monterfil et de Marguerite Malterre… La famille de Lescu porte "d'azur à six billettes d'argent posées 3, 2 et 1, au chef d'azur chargé de trois targes, ou anciens boucliers, d'argent". On trouve aussi "d'azur à six billettes d'argent posées 3 2 et 1, au chef d'azur soutenu d'or chargé de trois targes, ou anciens boucliers, :d'argent". Voir le Colombier…

    Voir le Bois Harouard en Lanvallay…Le père de Guillemette, Jean de Monterfils est dit sieur du Bois Harrouart. Cette famille sera propriétaire de la terre dite du Colombier en Lanvallay au 15ème et 16ème siècle. Cette même propriété sera en la possession de la famille de Lescu au 17ème et 18ème siècle. François de Monterfils, seigneur de Monterfils et du Colombier sera chevalier et Gouverneur de la ville de Vannes… Cette famille sera propriétaire des terres de Caver et de la Garde en Yvignac et en Evran…Elle semble avoir été la première propriétaire de la terre dite le Bois Harrourd en Lanvallay aussi. De sable à l’épée d’argent la pointe en bas.

    - Roland de Lescu sieur de la Mancelière, fils du précédent * en 1540 Catherine de Vigneuc dame de la Mancelière; décédés l’un après  1563 et l’autre vers 1575. Fille de Geoffroy de Vigneuc, elle est la petite fille et de  Guillaume de VIGNEUC et Jeane UGET sa feme, Sieur et dame de la Mancelière (en Baguer-Pican), possèdent le lieu de la Ville-au-Mont que tenait feu Jehan LECORGNE et Jeane ÉON sa femme, et depuis peu Geffroy UGUET, père de la dite Jeane.

    - Gilles de Lescu, fils des précédents , seigneur du Colombier-Lanvallay et de la Mancelière (Baguer-Pican, 35), épouse le 15 août 1575 à Baguer-Morvan (35) Louise Bertrand, dame de Launay-Bertrand, fille de Guillaume Bertrand, sieur de Launay-Bertrand, et de Marie d'Acigné.

    - Jacques de Lescu, seigneur du Colombier-Lanvallay et de la Mancelière, fils des précédents et chevalier de Saint-Michel, décédé le 10 mai 1631, inhumé le 12 du même mois en l'église de Baguer-Pican (35), épouse le 13 juillet 1605 Marguerite de la Fontaine, dame de Bréhigné.

     - François Le Chauff * Julienne Le Chauff sa parente, écuyer et petit-fils d’écuyer Gilles Le chauff et de Anne de Lescu ci-dessus. Propriétaire de la terre de Beauvais en Lanvallay…Il est cité en 1668 lors de l’acte de réformation concernant son fils Guillaume Le Chauff sieur de Beauvais et Gilette de Taillefer, son arrière-grand-mère, apportera en dote la terre de Beauvais de Lanvallay par son union avec Jean le Chauff, son arrière grand-père.

    - Bertrand de Lescu cité en 1563 sur un acte de fermage propre aux biens du prieuré de la Magdeleine du Pont à Dinan. Voir Lanvallay. Archives DCA.

     

    Tertre                                   

    - Guillaume Vallé né vers 1590 * Françoise Leroy cités tous deux en 1630 au baptême d’Ollivier Lambert. A.R. de Lanvallay image 495.

    - N.H.François Vallée  né vers 1618 *  Jeanne Durand née vers 1618 ; fille de Julien Durand et de Françoise Hamon sieur et dame de la Villehervy. Fils de Jean Vallée et de Françoise Savé sieur et dame du Tertre-Martin et neveu de Julien Vallée époux de Thomasse Bezart sieur et dame du Rocher.

    - Olivier Vallée né vers 1620 * Servanne Martel ; fils de François Vallée et de Jeanne Guillaume sieur et dame du Fief à l’Abbé ; arrière petit-fils aussi de Julien Vallée et de Thomasse Bezart sieur et dame du Rocher.

    - Guy Bezart cité en 1676 au baptême de Guy-Chérubin Rolland fils d’Eustache Rolland sr de la Tiollais

    - Julien Labbé  * 1775 Marguerite Drien ; fils de Guillaume Labbé et de Julienne Dibart. Capitaine de vaisseau.

     

    Touche          

    - Nicolas Pleuvier né en 1642 * Jeanne Lefrançois ; petit- neveu de Roberte Pleuvier dame de la Touche en Evran et arrière petit-fils de Louis Ernault sr du Colombier. (La maman de –Nicolas Pleuvier, Marie Lerenec, dlle de la Noë, est la cousine d’ Henry Ernaul, seigneur du Boisharouard en Lanvallay. François Ernault, son frère, sera sr du Colombier en Lanvallay aussi). Inhumé dans le cimetière de la paroisse de Lanvallay en 1708.A.R. de Lanvallay image 403.

    - Jeanne Pleuvier née en 1685 *  Claude Bernard ; fille de Nicolas Pleuvier ci-dessus et belle-sœur de Joseph-Laurent Cargouët.

    - Jean Richomme cité en1688 au baptême d’Anne Lechapellier, fille de Guillaume Lechapellier  et de Julienne Mestivier ; sénéchal de Saint-Malo

    - Julienne Jourdan dame de la Touche, citée en 1644 au baptême de Françoise-Marie Collin ; image 112 archive de Lanvallay.

     

    Touche Carcouët                 

    - Bertranne Pleuvier née en 1675  *  Joseph-Laurent de Cargouët ; sœur de Jeanne Pleuvier ci-dessus

    - Michel Huet, grand-père de Françoise Gigot, fille de Gilles Gigot et d’Anne Huet

    - Louis Blondeau né vers 1660 *  Marie Nouël ; frère de Claude Blondeau, épouse de Thomas Huet sr du Villeu ; maître apothicaire

    - Jean Guillou né en 1652 et cité en 1717 lors de son inhumation dans le cimetière de la Magdeleine du Pont. A.R. de Lanvallay image 495.

     

    Tressaint      

    - Jan de Lorgeril cité en 1513 lors de la réformation de la noblesse de l’évéché de Dol. Haut et puissant seigneur Jean de Rohan, seigneur de Landal, possède le manoir de Tressaint qui fut à Messire Jean de Lorgeril…

    - Jean de Rohan seigneur de Landal cité en 1513 lors de la réformation de la noblesse de l’évéché de Dol.

     

    L’Auberge des Trois Rois                          

    - Le sieur Mounier en 1714. A.R. de Lanvallay image 471. Auberge située au port de Dinan

     

    Vairie 

    - Guillaume de Brefeillac cité en 1513 lors de la réformation de la noblesse de l’évéché de Dol.Noble homme Guillaume de Bréfeillac, écuier, et sa compagne, sieur et dame de la Vacquerie.

    - Les seigneurs Ferron de la Vairie. Voir cette famille seigneuriale… 

     

    Vallée                        

    - Jean Guinguoin  *  Jeanne Durand née en 1570, sœur de Roger Durand sr de la Villepierre inhumé à la Magdeleine à Lanvallay en 1627.

    - Anne-Marie Cruet demoiselle de la Vallée de Lanvallay citée en 1724 lors de son mariage avec Philippe Denouald des Aulnay. A.R. de Lanvallay image 554

     

    Vaux  En Lande-Boulou     

    - Jan Guérin dit père de Jan Guérin en 1624. Né vers 1580. A.R. de Lanvallay image 381.

    - Jan Guérin  né vers 1600* Amaurye Ménard (Il existe une vallée des vaux, située tout à côté de l’ancien port de Josselin, en face du halage menant à la Hisse, en contre bas de la Landeboulou. Ce terrain sera vendu en 1811 aux enchères, entre Mr Desserville, propriétaire de la landeboulou et monsieur Giffart, propriétaire du 18 de la rue de l’Abbaye à la Magdeleine du pont en lanvallay. Le patronyme Guérin est déjà cité présent à la Magdeleine dès le début du 17ème siècle. Jean Guérin ci-dessus, sera l’épouse d’Amaurye Ménard. Les Ménard ont été propriétaires également du manoir de la Lande-Boulou)

    - Jan Guérin dit fils de Jan Guérin sieur des Vaux, cité en 1624 au baptême de Jan Guérin fils de Jan Guerin et de Guillemette Blanchard. A.R. de Lanvallay image 381. Est-ce Jan Guérin ci-dessus ?

    - Thomas Guérin  né en 1644 * Perrine Chevillart,  fils de Jean Guérin et d’Amaurye Ménard ci-dessus

    - Perrine Chevillart citée en 1720 lors du baptême de Perrine-Guillemette Leroy demoiselle des Clos. A.R. de Lanvallay image 515.

    - Jean-Thomas Guérin né en 1672, fils de Thomas ci-dessus ; le trésorier de St-Sauveur en 1708

    - Jeanne Guérin née en 1670 ; très probable fille de Thomas Guérin ci-dessus

     

    Vieillefosse                           

    - Nicolas Rolland né vers 1575, voir aussi Croix ; fils de Rolland Rolland et de Jeanne Ferron

     

    Vigne au port de Dinan      

    - Julien Aoustin cité en 1596  *  Françoise Cohüe. Chirurgien

    - Laurent Aoustin  *  Bertranne Legrand ; fils des précédents.

    - Marie Aoustin née en 1646  *  Raoul Jan sr des Portes, petit-fils de Macé Marot et de Guillemette Rolland sr et dame du Cheminneuf ; fille des précédents. (Peut-on voir aujourd’hui, en cette terre, le grand terrain situé à l’extrémité du quai au port de Dinan sur laquelle est érigée la maison de la Grande Vigne consacrée au peintre Yvonne Jean-Haffen ? Cette propriété, située au pied du Saut à l’Ane, est voisine de l’ancien moulin de Beaudouin situé 50 mètres en amont. En effet, Marie-Rose Jan, fille de Marie Aoustin et de Raoul Jan ci-dessus sera dite demoiselle de Beaudoin, son époux étant Vincent Leroy sr de la Billardais en Taden. Sa sœur Hélène Jan sera l’épouse de Christophe Lesné sr de Pélineuf en Lanvallay).

    - Thomas Cochon cité en 1634

     

    Villeameline                        

    - Gilles Pleuvier né vers 1550 *  Guillemette Bagot et Françoise Perrier  vers 1550.  Il est cité en 1580 ; archives de Léhon ; image 80.

    - Roberte Pleuvier née en 1570 * Jean Lerenec sr de la Touche; fille des précédents.

    - François Pleuvier, né vers 1592,   recteur de St-Sauveur, fils de Gilles ci-dessus.

    - François Pleuvier décédé le 21 novembre 1640, inhumé dans la chapelle du Saint-Crespin en l’église de St-Sauveur de Dinan, près de l’autel des trois Marie.

    - Antoine Lerenec né en 1596 *   Bertranne Jounin ; fils de Roberte Pleuvier ci-dessus.

    - Jean-Baptiste-Julien Lerenec né en 1699 *  Perrine-Thomasse Martel, petit-fils d’Antoine ci-dessus. Honorable homme.

    - Laurent-Rose Lerenec né le 02/04/1739  à Tressaint  *  Jeanne-Renée Rolland ; elle sera inhumée dans la Chapelle de St-Michel à St-Sauveur de Dinan ; Laurent-Rose prendra pour épouse en seconde noce Françoise-Jeanne Macé ; fils de Jean-Baptiste ci-dessus; échevin et major de la milice de Dinan, le trésorier de St-Sauveur en 1801 aussi.                                                                                            - Jacques Lerenec dit aussi Lernec; fils de Laurent Rose et Perinne Martel ci-dessus né à Tressaint le 15/10/1742. Image 88.

     

    Villearay       

    - Anthoine Guillaume  (ou Guillemyn) né vers 1590 et cité en 1632 au baptême de Margueritte Rouxel.A.R. de Lanvallay image 563.

    Ville-Arais (ou Ville Heray)           

    - Jean Vallée. Noble homme, il est cité en 1713 lors du baptême de Jean-Michel De Serville, fils de Pierre de Serville sieur Desmarets. A.R. de Lanvallay image 455.

     

    Villeu            

    - Guillaume Marot   *   Roberte Guillaume ;  fils de Macé Marot et Guillemette Rolland ?

    - Macé Lerenec né vers 1540  *  Françoise Hamon ( fille de Jéhan Hamon sr du Lesvay) ; père de Jeanne Lerenec épouse de Josselin Lechappelier.

    - Alain Lerenec né en 1560 *  Marie Bonfils ;  fils des précédents, il décéde à Rennes ;  fille de Guillaume Bonfils sr de la Louvière et de la Vallée-Martin ; voir aussi Touche et Mezières. Faut-il ici faire un rapprochement entre la terre de la Mezière et le fait qu’il soit décédé à Rennes ?

    - Macé Lerenec né en 1597 et décédé en 1627 ; il est le fils des précédents.

    - Jeanne Lerenec née en 1594 *  Jean Ernault sr de Landeneuf ; sœur du précédent dite dlle de Villeu.

    - Thomas Ernault  *  Julienne Savé ; fils des précédents ; avocat au Parlement de Rennes. Il est cité en 1653 au baptême de Thomas Martel, fils d’Alain Martel sr de Béranger. Sénéchal de la seigneurie du Colombier en Lanvallay aussi.

    - Jean Ernault né en 1648 ; fils des précédents ; prieur de St-Catherine de Taden.

    - Nicolas Ernault né en 1629  *  Jeanne –Pélagie Jourdain ; frère de Thomas Ernault ci-dessus

    - Jean-Thomas Ernault né en 1688  *  Marie Pleuvier ; fils de Nicolas Ernault ci-dessus ; avocat au Parlement de Rennes ; syndic de Dinan ; sénéchal de Lanvallay inhumé aux Jacobins.

     

     

     

    L'Origine de nes villages Côtissois

     

     Partie de la Minute relative à l'imposition du Puits de la Maison Tourandel

     

     

     

     

     

     

     

    « - vers 1801. Pierre Salmon et Hélène Lemée- 1675. Jugement de délits et de violences portées »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :