• - 1638. Fermage du bien du prieuré par Guillaume de Serville et Laurence de la Haye sa femme

     

     1638

     

    Bail consenti par Michel Bouvart, abbé commendataire du prieuré de la Magdelaine, à Guillaume de Serville et Laurence Delahaye son épouse.

     

     

     

    21 novembre 1638

    Bail fait par le sieur Bouvart,

    prieur de la Magdelaine, a

    Guillaume Deserville estant pour

    six ans de revenu dudict prieuré

    avec reserve qu’il fait des

    bastiments et jardins aux religieux

    desservant ledict prieuré.

     

    Pour le temps de seix années et six

    parfaite jouissance qui commenceront le

    vingt huictiesme jour de may prochain

    mil six centz trante neuff, et finissant a

    pareil jour, ledict temps revolluz, noble

    et discret Michel Bouvart [Hier Premier valet de chambre du roi Louis XIII, il sera choisi pour devenir le prieur commendataire du prieuré du pont]  prieur commadataire

    du prieuré de la Madelayne du pont a

    Dinan, demeurant a Paris rue et paroisse

    Saint Severin [donnant dans la rue Saint-Jacques à Paris, elle même donnant sur le quai Saint-Michel, la rue de Saint-Severin, desservant l'église du même nom, est située au plus près de la Cathédrale de Paris séparée d'icelle de seulement 1 pont], estant de presant audit

    Dinan, loge au faulx bourcg de la Madeleine

    au logis ou pand pour enseigne la

    Croix Verte [grand ensemble de maisons, au XVII siècle probablement auberge par la présence de sa seule enseigne, assis en le bas de l'actuelle rue de l'Abbaye, biens bâtis alors en la possession de la famille Rolland issue de l'union ayant été établie vers 1600 entre Rolland Rolland et Jeanne Ferron sa femme tous deux sieur et dame des croix et de la Croix-Verte. Nicolas Rolland, leur fils à tous deux, sera lui aussi "fermier général" du dit prieuré; Guillemette Rolland, sa propre soeur, elle prendra pour époux Macé Marot celui-ci ayant été de son vivant le "procureur fiscal"  du dit prieuré. Pierre Marot, leur fils, possesseur rue du Four, sera lui le trésorier de notre dit prieuré ], a affermé et promis garantir

    a Guillaume de Serville, sieur des Vieilles

    Naviere [terre assise en Evran], et Lauranse Delahaie, sa femme,

    elle le requerant, vallablement authorisée

    de sondit mary, demeurantz audit faux

    bourcg de la Madelaine du pont

    a Dinan, a ce presantz et acceptantz .

    Seavoir :  est les fruictz et revenuz tant

    certain que incertain apartenant et

    despandant dudit prieure de la Madelaine

    dudit pont a Dinan, consistantz au

    four a ban dudit prieure et logemant

    et grange en despandant, jardrins d’icelluy

    prieuré, fors le jardin dont jouira et a

    acoustume de jouir le religieux qui

    dessert en l’eglisse dudit prieure, ensamble

    jouiront du colombier estant en l'un

    desdictz jardins, moulin a eau, le pré

    appelé de la prieuré [nommé aussi en certains actes: "la Prée du prieur". Aujourd'hui la plaine inondable assise sous les remparts de Dinan côté Dinan]  sur la riviere

    de Rance, proche dudit prieuré, les

    droictz et debvoirs de dixme en la

    paroisse de Crehen et autres droictz et
    debvoirs de dixmes en la paroisse

    de Miniac, et autre debvloir de dixmes

    appelé le Champs Morel ayant cours en

    la paroisse de Pleudihen, les rantes et

    revenus certains et incertains apartenantz

    et despandantz dudit prieure pour cause

    des fieff et balliaiges audit pont a

    Dinan, et la Jossais en general, ledit sieur

    bailleur afferme le tout dudit revenu certain

    et incertain apartenant et despendant dudit

    prieuré, et ainssy quil a droit d’en jouir

    comme lesdictz preneurs ont acoustume

    faire sans aulcune reservation, fors

    le logement du religieux ou autre

    qui desservira en l'églisse dudit prieure

    avecq le jardin ainssy que le religieux

    deservant a de coustume d’en jouir,

    le tout comme en ont jouy les preneurs

    fermiers et soubz fermiers soubz eux

    avecq debvoirs de loddes et vantes

    et autres proffilz du fieff pour en

    jouir par les preneurs en bon pere famille

    payeront par chacun an, pour raison de laquelle

    jouissance, pour toutes charges audit

    sieur bailleur, la somme de dix neuff

    centz livres tournois, par les demye

    année, comme elle escheront dont le

    premier paymant qui est neuff centz

    cinquante livres, se fera au jour de

    Noel et le segond a la Sainct Jan Batiste

    segondement venant, et ainssy continuer

    durant laditte jouissance et outre et

    sans diminution de laditte somme,

    bailleront par chacun an audit jour

    de Toussaint pandant le presant

    bail, audit sieur bailleur, douze pottées

    de beure de chacun quattre livres de

    bon beure, lesdictz deniers et beure randus

    en la ville de Paris, maison dudit

    sieur bailleur, aux frais et risques desdictz

    preneurs, a ce faire s'oblige lesdictz

    deservilles et de la Haie sa femme,

    sollidairement avecq renonciation au

    benefice de biens et de fide jusseur [celui qui se porte garant]

    sy laditte femme aux droictz de …

    si que mulier [si cette femme] a elle donnez a

    entandre a y este contraintz par

    execution et prompte vante de biens,

    meubles, comme gaiges tous jugez

    a vandre saizis… et vante des

    immeubles arrestz et hostaige de la

    personne dudit Deserville en prison, fermer

    la part qu'il plaira audit sieur

    bailleur comme pour deniers royaux

    l'une voie n’empeschant l’autre, convent [convient]

    que les dictz preneurs faire pouront

    servir des logemants dudit prieure

    en l’estat qu'ils sont reservé, ceux du

    religieux comme est dit cy devant

    par ce que s'il restoit quelques

    menues reparations de couverture, d’iceux

    preneurs la feront faire sans repetition

    ni rabais aussy, s'il estoit requis

    faire quelques paymantz de pantion [de pension]

    a un religieux ou autres qui deservira

    en l'églisse dudit prieure et droitz

    et debvoir de decimes aussy a

    payer lesdictz preneurs neanlmoins

    les conditions et termes de payer ci devant

    seront tenuz de payer et avancer, et les

    acquitz qu’ils retireront desdictz paymantz

    leur vauldront aultant de

    rabais sur le pris [prix] du presant acte

    de la ferme, rendront les preneurs les tournans et moullant [les pièces qui tournent et les meules] dudit moulin

    a eau en fin de ferme en l’estat qu’il

    trouve a l’entrée dont en sera

    fait estat et proces verbal, ne

    pouront lesdictz preneurs pour quelque

    cause que se soit pretandre aulcun

    rabais sur le pris de leur ferme

    en laquelle ne pouront subroger et

    subplanter aulcune personne sans le

    Consentemant dudit sieur bailleur

    auquel iceux preneurs ont payé et

    advancé la somme de six centz

    livres tournois qui leur sera par

    ledict sieur bailleur desduite sur chacune

    desdittes annees et pour icelle centz

    livres par chacun an, et en cas de

    décès dudit sieur bailleur avant ledict

    bail finy et acomply lesdictz preneurs

    ne pouront pretandre contre ses

    herittiers aulcune diminution de la ditte

    somme de dix neuff livres par an

    pour les années qui resteront a

    expirer lors dudit décès, ce que les

    partyes ayant ce que dessus ainssy

    voullu consenty, promis et juré tenir

    a ce faire et entherinnner de point en

    autre nousdictz nottaires les y

    avons par le jugement de nostre ditte

    Cour de Dinan condampnez et condampnons

    avec soumission y jurer et prorogation

    de jurdiction neanlmoins induces

    par le faire scavoir par tous

    sergens [sergents] et pour l’execution du presant

    bail a la mantion et domicille de sa

    presante nommée par ledict sieur

    bailleur cheix et en sa demeurance

    de Maistre Gilles Leforestier, procureur

    en la Cour de Dinan pour y valloir

    tous exploitz comme a personne ou

    propre domicille. Fait et le gre

    prins au pont à Dinan à la maison

    ou pant pour enseigne la Croix

    Verte, le vingt et uniesme jour de

    novembre mil six cents trante huict,

    et Deserville signe chacun pour leur

    regard et a requeste de laditte de la Haie

    qui a veriffye de scavoir signer,

    a signe a sa requeste Mace Mesnage

    sieur de la Salle dudit pont a Dinan

    cy presant. En bon pere de

    famille pour raison de laquelle jouissance

    trouve a l’entree dont en sera approuve

    santance et cede du presant est demeuree

    vers moy Jullien Pinault l’un desdicts notaires

    soubz signe.

    Pinault, notaire royal

    Maistre Jacques Massu

    autre notaire.

    26 sols.

    Page 121 du carton ADML H3363

    « - Vers 1670-80. Les bailliages d'Avaugour et de Quergolay- Philippe Bacquer. Roianteline épouse en première noce d'Eudes le Vicomte ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :