•  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Castel-Sarrasin et l'une de ses très vielles maisons ancestrales. La petite chapelle est-elle aussi très ancienne avec le ceintre de sa porte et ses petites fenêtres dont l'une d'elles porte inscripte la date de 1149. Le clocher quadrilatère est formé de deux pans de mur et de deux pans en lames de bois formant quant à elles un "abats-sons". Petit hameau contenant récemment 300 âmes, ce très discret petit village semble devoir remonté au IV siècle après J.C.

     

     

     

     Bourriot-Bergonce

    La paroisse de Bourriot-Bregance comprend deux petites églises situées en la forêt landaise dont l'église de Saint-Martin de Bourriot et celle de Saint-Jean de la Porte latine de Bergonce. L'église de Saint-Martin de Bourriot fut probablement érigée en le courant du XIII siècle; fortement remaniée parait-il au XVIII siècle, j'ai personnellement là aussi aimé le clocher-mur à pignon, mur triangulaire comprenant donc adossé un clocher propre à la région landaise. Il faut remarquer aussi le fin ouvrage en bois sicellé en ré-emploi lequel supporte la partie haute du petit cloche. Il faut aussi remarquer l'ancienneté des cloches lesquelles furent fondées avant la Révolution toutes deux portant la date de 1764; le porche ouvert et cintré contient un bel escalier de pierre menant en la première partie du clocher.  Une pierre tombale érigée en ce lieu en 1836 reprend le repos de Pierre Pascal Gaspaion  lequel, ancien curé de Bourriot, décéda à Pouydesseaux le 27/07/1836 dans sa 63 ème années.

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn proche

     

    Vieille Soubirant et son église

     L'ancienne église fortifiée de Vieille Soubirant, située proche de Mont de Marsan, présente elle aussi un clocher-mur à pignon là aussi triangulaire, clocher-mur comprenant tournés vers orient et occident deux abats-son en bois. Sa toiture recouvre un "très grand crénelage" lequel parcours en totalité le dessus des  murs périphériques de l'église hormi celui du Chevet. Cependant l'importance des mesures des crénaux ici présents rappelle plus d'anciennes ouvertures ou fenêtres partiellement rebouchées que des crénaux défensifs. Qu'en est-il exactement au regard des véritables crenaux défensifs formant le "chemin de ronde" se situant au dessus du dit Chevet?  Celle-ci par ailleurs comprend dans le mur de son abside plusieurs anciennes "archères" lesquelles se distinctes ou se différencies trèes clairement avec les hautes et fines fenêtres gothiques situées respectivement entre les différents contreforts; au regard de tout cela le chevet en Cul de four formant  l'abside de cette église semble vraiment être beaucoup plus ancien que la Nef par elle même. La porte de l'église reçu tardivement un "porche avancé et ouvert"  lequel comprend toujours trois grandes ouvertures ainsi qu'un beau "quatre-feuilles" surmontant la grande ouverture en cintre. Nous pouvons regretter la présence sur la cotale au midi de deux annexes ici contruites et appuyées. A noter aussi l'effet de disproportion de l'importance de cette église par rapport à la propre importance de ce village; les églises fortifiées en cette région landaise présentes presque toutes cette même disproportion même s'il est vrai que ce sentiment est aussi présent en la toute proche région du Gers elles aussi très riches en églises fortifiées. La grande région d'Aquitaine, toute proche du Béarn, fut entre 1152 et 1422,  cela par le seul mariage d'Henry II roi d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine, soit pendant près de trois siècles,  la possession de la couronne d'angleterre et celle de ses princes. Aussi l'on ne peut ici s'empêcher de faire un rapprochement architectural avec les différents clochers fortifiés des églises anglaises [Gaston Fébus vassal de Philippe VII de Valois roi de France par son comté de Foix était aussi vassal du roi d'Angleterre Edouard III par sa vicomté de Béarn alors voisine du duché d'Aquitaine, terre vicomtale relevant du dit duché. Né en région Aquitaine en 1331 au château de Monclade, à Orthez, vicomte du Béarn, il meurt en l'hospital d'Orion près de Sauvetère de Béarn en l'année 1391. Son coprs sera transporté en le couvent des Jacobins d'Orthez ville en laquelle il était né].

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

    Roquefort des Landes

    En le pays de Marsan, proche des terres hier seigneuriales d'Albretet aux confins de l'Armagnac se dresse : Situé proche de Vieille Soubirant ci-dessous est la tour de l'ancien château  "Casterat de la Doze" lequel au XIII siècle fut édifié sur les terres aujourd'hui Landaise par Gaston VII de Béarn. Plus tard l'histoire retiendra surtout de ce château qu'il acceuillit en l'année 1344, au XIV siècle, Gaston II de Foix dit Gaston Fébus alors accompagné de sa mère Eléonore de Comminges. Nommée  la tour "du Coin", cette tour comprend édifiée contre ses murs, en hauteur, des "latrines". Remarquez les ouvertures de défense très étroites horizontales et non verticales comme le sont toutes les archères des châteaux féodaux. Ces ouvertures "à "contre-sens" sembles donc êtres une modification ou rajout postérieur.

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre Dame de L'Assomption, église romane du XII siècle peut-être fortifiée au XIV siècle. L'abside appuyée à la tour elle aussi crennellée semble contenir ce qui fut peut-être des fenêtres de "tir". Cet ensemble possède de puissants contreforts et sur le devant, proche de sa porte d'entrée, en la cotale au midi des baies ogivales probablement plus tardives, peut-être du XV siècle. Le magnifique portail semble dans sa réalisation être lui  aussi postérieure au XII siècle; probablement  XV siècle puisqu'il est écrit qu'il est du type "Gothique flamboyant".

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A droite l'ancienne chapelle de St-Jospeh, XVI siècle, chapelle édifiée très probablement après le portail de l'église de l'Assomption. Aujourd'hui vouée à Saint-Jacques elle reçoit toujours les pélerins se rendant à St-Jacques de Compostelle.

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     A gauche la cotalle occidentale regardée de l'autre côté de la rivière de la Douze. A droite vieilles demeures.

     

    Les Landes et son Bearn proche

     

    La Tour du Coin et la place centrale

     

    Sault de Navaille

    Saults de Navaille ou l'anciennne vicomté de Sault

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le château de Navaille du XIII siècle. Assiégé par le duc de Leicester il fut la prison de Gaston de Béarn en 1273 lequel fut ici emprisonné sur l'ordre d'Edouard 1er d'Angleterre. Le château surplombe de son tertre le village de Novaille. L'église originelle située au pied du château fut détruite au XIX siècle là où se dresse l'actuel calvaire. La placette de ce village est très joliment fleurie, quelques belles maisons anciennes la prolongent.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'église du bourg de Saults-de-Navaille du XIV siècle et son petit-bourg.

     

    Sauveterre de Béarn

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'Eglise Saint-André  de Sauveterre de Béarn. Les absidioles du XII siècle du pur style "roman" sont les parties les plus anciennes de cet édifice bien sur  le transept, la nef et les bas-côtés sont un peu plus tardifs.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le pont de Légende de Sauveterre de Béarn édifié au XIV siècle sur un ordre donné de Gaston Fébus. A droites les eaux aujourd'hui adoucies du Gavre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au pied du pont de Légende les eaux du Gavre s'étirant dans le contre-bas du château de Sauvettere et de son église

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    XIV siècle. Le pont et le château vicomtal de Gaston Fébus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Porte du Datter serait l'un des éléments militaires les plus anciens du château-fort originel puisqu'il serait du XI siècle. A droite l'ancien pigeonnier de la noble famille de Coulomme, datant lui du XVII siècle. Ce manoir fut en effet réalisé vers 1640.

    Déjeuné enpreint de quiétudes au bord des eaux du Gavre. Cette charmante petite ville mérite très sincèrement de longs détours tant son cadre, dans un si bel écrin, est beau.

     

    Navarrenx

     

     

     

     

     

     

     

    Navarrenx et les anciens arsenaux militaires édifiés en 1680 sur l'emplacement de l'ancienne Maison des Rois de Navarre.

     

    Les Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Navarrenx. XVI siècle. La maison de Jeanne d'Albret mère d'Henry III de Navarre futur Henry IV roi de France.La maison de Navarre entrera en possession de la couronne de France par Marguerite d'Angoulème laquelle, soeur de François 1er roi de France, épousa l'aieul d'Henry IV roi de France. Ici belles fenêtres à meneaux. Navarens est à voir surtout pour ses remparts lesquels peut-être, inspirèent Vauban. ville  très fortement fortifiée en la première partie du XVI siècle sa très longue et large ceinture de pierre s'impose à toute visite. Ceci fut l'oeuvre de monsieur Fabricio Siliciano, architecte militaire. La ville ancienne est cependant par trop discrète derrière des murs trop souvent ici toujours enduits; magnifique et profonde fontaine cependant. 

     

     Peyrehorade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'église fortifiée de Pey près de Peyrehorade, proche de Dax. La partie la plus anciennes reste l'abside unique et ses sculptures ou modillons courant sur sa corniche; elle est éclairée par de fines baies romanes. La tour crennellée, identique à la plus part des églises anglaises édifiées au XIV siècle dans le comté de  l'Hertfordshire, présente toutefois un aspect de "réfection" certain.

     

     

     

     

     

    Capbreton

     

     

     

     

     

     

     

    Capbreton ou Cabertou au XII siècle. Son port de plaisance réalisé en 1970, sa plage.

     

     

     

     

     

     

     

    Sa très belle lancée en l'entrée de son port et ses dunes de sables

     

     

     

     

     

     

     

    Son petit port de pêche hier encore actif....

     

    La Bastide d'Armagnac

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Bastide d'Armagnac. Toute petite ville comptabilisant un peu moins de 700 âmes, constituée pour ainsi dire que d'une seule mais très magnifique place, ses maisons à porches et à pans de bois, une couleur toute en polychromie aussi, vous obligent à laisser en dehors de son lieu tous vos soucis et problèmes, quels qu'ils soient. Tout ici vous invite à la "flanerie". Magnifique endroit.

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn proche

    Vraiment magnifique...

     

    Losse

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre Dame de Lussole, à Losse, ou en la paroisse hier de Las Solas, possède elle aussi une unicité et cela tout comme son mur clocher triangulaire. Citée au XIII siècle, la tour d'escalier menant à son clocher ne sera réalisée qu'au lendemain de 13/03/1546. Comme toutes les églises très anciennes et due très tôt accepter certains travaux internes, nécessaires ou architecturaux; ainsi sa voute originelle fut détruite en la seconde moitiè du XVI siècle et celle qui se présente aujourd'hui à nos yeux, en son intérieur, contient la date sculptée de 1640. Cette très discrète petite église ne comprend autour d'elle presque plus âmes humaines. Isolée dans la grande pinède landaise elle possède toutefois au plus près d'elle quelques très belles fermes landaises ainsi que quelques chênes très séculaires. La tourelle tourelle d'escalier, à occident, semble être percée d'archères laissant ici aussi deviner un role "défensif" lequel dû très problablement s'exercé pendant la guerre de 100 ans. Le mur supportant le dit clocher triangulaire et externe  lui est étayé par deux immenses contre-forts. Le portail malleureusement est caché à l'intérieur d'une extension depuis rajoutée à orient. Le cimetière d'icelle accompagné d'une très vieille croix comprend encore 3 ou 4 vieilles âmes humaines aujourd'hui pour toujours délétères...

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Très vieille croix laquelle en ce lien toujours veille...

     

     

     

     

     

    La Bastide de Clairence

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Bastide de Clairence est un très joli petit village classé parmi les plus jolis village de France. Situé en "pays basque" cette bastide fut fondé en le royaume de Navarre en 1288, à la fin du XIII siècle, par damoiselle Claire de Rabastens. Le roi de Navarre Louis, lequel était l'un des fils de Philippe IV le Bel roi de France et de leur mère Jeanne de Navarre du royaume de Navarre, devint le 24/08/1315 louis X roi de france mais aussi roi de Navarre par sa mère. Encore prince, comte palatin de Brie et de Champagne mais déjà roi de Navarre Louis de Navarre octroya à cette future Bastide encore non entièrement née, cela en juillet de l'année 1312, ses lettres  de franchises et de coutumes devant alors dès le lendemain justicièrement la régir. Cela fut ainsi par Louis décidé en vertu des mêmes droits que son père hier avait lui accordé à la nouvelle bastide de Rabastens.

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    L'une des plus vieille maisons navaraises datée de 1586.        Fenêtres à meneau et résille en Croix de St-André

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Landes et son Bearn procheL'église Notre Dame de l'Assomption de la Bastide de Clairance, ayant "porche" du XIV siècle, est vraiment unique par son architecture externe laquelle présente ici sur tout son pourtour une très belle et très ancienne galerie couverte sur pilliers en laquelle reposent les défunts. Lieu de conversation séculaire ici même le "Vivant" à toujours ainsi cotoyé le "défunt" et aujourd'hui encore, sans aucune irrespectabilité, les "vivants" se promènent sur les "morts" pour venir fleurir les dalles de leurs chers parents toujours trop tôt disparus. Devant la porte d'entrée monumentale, sous un très vieux porche supportant un vieux clocher lui "très"massif, reposent côte à côte tous les serviteurs ayant en cette église aimés Dieu, les ailes latérales du "déambulatoire sacré" étant elles réservés aux communs des mortels. L'intérieur de l'Edifice est propre à l'architecture religieuse des églises basques lesquelles ont toujours en leurs Saints-Lieux" permis aux basques de communier ensemble et à l'unisson au travers de leur chant et de leur langue. Ainsi l'intérieur de cette église comprend en son sein et appuyée sur ses murs situés à occident, nord et sud, une magnifique tribune faite de bois ouvargés et à trois niveaux, tribune laquelle est destinée à recevoir la voix magistrale des chants basques ceux-ci étant ici même emplifiés par la voute cintrée du plafond à faux caissons de la Nef.

     

    Les Landes et son Bearn proche

     

     

    Saint-Jean Pied de Port

    station de St-Jacques de Compostel

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    Saint-Jean Pied de Port et ses eaux. La ville apparait au XII siècle sous l'autorité de Sanchez roi de Navarre, beau-frère du roi Richard Coeur de Lion

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    'une des portes fortifiées et l'église de Notre- Dame

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    le Nive et les maisons en "marches d'escaliers" pour l'éclairement interne des intérieurs, étroits et très profonds

     

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'Eglise de Notre Dame des XIII et XIV siècle et ses piliers en grès rose en cette ville omniprésent

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Gite pour les pélerins                                                             et l'ancienne prison

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    Porte donnant sur les remparts des XV  et XVII siècles à la sortie de la ville haute et les contreforts des pyrénées . Face à ses derniers et dominant la ville haute se toise dans le bleu vaporeux une citadelle ici édifiée par Vauban.

    Les Landes et son Bearn procheLes Landes et son Bearn proche

     

     

     

     

     

     

     

    la Nive et son vieux lavoir aujourd'hui herbeux

    Les Landes et son Bearn proche

    Détente...

     

    Geaune le 27/12/2013

    Située dans le Tucsan la ville de Geaune est une vieille bastide des Landes laquelle fut fondée au tout début du XIV siècle, en 1318, par Antonio Di Pesagno, sénéchal italien plantagenêt  originaire de Gènes. La ville de Gènes en effet donna son nom à Geaune.Gaston II de Foix-Bearn enlèvera la ville en l'année 1338 au nom de roi de France. La maison de Plantagenêt toutefois la reprendra très peu de temps après, dès l'année 1352. Reprise une nouvelle fois par la couronne de France elle ira fleurir de nouveau la corbeille de la famille seigneuriale de Foix. Cette ville, pour les Landes, possède quelques points très intéressants lesquels comprennent la place et ses arcades, la tour de l'ancien couvent des Jacobins, l'église de Saint-Jean Baptiste de Geaune, cela orné d quelques très vieilles maisons. Il faut noter un ensemble de bâti lequel, fait en 1608, s'assoit proche d'une vieille maison religieuse à devanture ou terrasses de bois réalisée elle en 1696. L'église de Geaune eu elle aussi à subir les affres des guerres de religions ainsi que de la rudesse de la Révolution française ayant perdue, de son clocher originel, une hauteur de plus de 30 mètres. On peut regretter  toutefois l'état de faiblesse avancée dans lequel se trouve être plongé presque l'ensemble des piliers de contreforts de cette église, hier forte imposante, les infiltrations des eaux de pluie ayant, cela très sérieusement, commencer à éclater certains de ces mêmes piliers.  Proche d'Hagetmau cette petite ville landaise mérite elle aussi très sincèrement un détour, quelque soit ce dernier.

    GeauneGeaune

     

     

     

     

     

     

     

     

    GeauneGeaune

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GeauneGeaune

     

     

     

     

     

     

     

     

    GeauneGeaune

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    GeauneGeaune

    «
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
      

     
    Ci-dessous la charmante petite église St-Jean Baptiste de Siest.
     
     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le côté sud de l'église et sa tour du XV siècle.                       L'église et son unique abside  romane du XII siècle (?) 

     

     Siest et son église.

     Comprenant seulement environ 115 âmes le petit village de Siest possède lui aussi une église laquelle, mi-romane et mi-renaissance, mérite très sincèrement un détour. Tournée vers nord, face à une petite étendue d'eau, sereine et isolée sa côtale romane est appuyé vers occident à une extension laquelle fut édifiée au XV siècle probablement. Cette extension, "clocher à porche", comprenant en son sein un vieil local ou logement, vide et abandonné, comprend aussi, tourné vers midi, une petite tour ronde d'escalier laquelle possède en son intérieur une vieil escalier à vis [au regard de l'importance de cette "tour d'escalier" je pense, personnellement, que cette extension dû très probablement recevoir un logement] . Entrant par le dit logement se présente vers orient la porte en ogive de l'entrée de l'église laquelle porte, elle aussi, fut probablement édifiée lorsque fut rapporté le dit logement église [l'actuel plancher de la dite tour, beaucoup plus récent apparemment, à très probablement dû être depuis refait à neuf puisqu'il avale dans son bois la partie supérieure de la porte ogivale] . Lors de cette nouvelle réalisation l'église originelle romane a très probablement  perdu son entrée principale "originelle. La nef, étirée dans sa longueur, relativement étroite, ne comprend derrière le Choeur qu'une seule Abside. Celle-ci, à une époque laquelle ne m'est pas connue, a assisté  au rétrécissement de certaines de ses verrières lesquelles, fines et très étirées, ont été partiellement en leur partie supérieure emplies de maçonnailles [Je dois ici personnellement remercier monsieur le Maire lequel, très gentiment, à bien voulu nous ouvrir les portes de son église et nous accompagner dans notre visite].

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'ancienne métairie du château proche de l'église                 La dite métairie; XVIII siècle (?)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La porte sous ogive au tympan trilobé. XV siècle.                La tour du XV siècle et le mur au midi lui roman        

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'ancien logement desservit par la dite tour, au nord;          détail au midi des colonnettes supportant le cintre en ogive de la porte de l'église. Le tout du XV siècle.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zoom au midi sur la tour et son logement; XV siècle.         Beau bénitier au visage, XVI siècle (?). Le fut est ici une pièce rapportée.

     

     

     

     

     

     

     

    Zoom sur le bénitier et son visage sculpté.  A droite regard jeté, en sa côtale côté nord, sur le château et ses dépendances. Il s'agit du château de la Caverie de Lassale.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Très beau baptistère sur colonne, sculpté et possédant une très belle fris ourlée. A noter la présence à chaque angle d'une feuilles unique en sa sculpture. Il faut remarquer aussi  la présence, en chacune des quatre faces, d'une seule figure géométrique très ouvragée elle aussi unique en son dessin.XV siècle (?)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ci-dessus détail des sculptures ornant les chapiteaux supportant le cintre en ogive de la porte d'entrée.

     

    La bastide de Gimbo

    Les Landes et son Bearn proche Les Landes et son Bearn proche

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires